Overlord tome 1

overlord-1-taifu

Je tiens à remercier les éditions Ototo pour cette lecture.

Titre: Overlord tome 1
Auteur:
Kugane Maruyama
Illustrateur: Hugin Miyama
Traductrice:
Yoan Giraud
Éditeur:
Ototo
Nombre de pages:
 175
Catégorie:
Seinen
Parution :
20/01/2017

Résumé

Faites d’Ainz Ooal Gown une légende immuable. S’il existe de nombreux héros, gommez leur nom avec le mien. Faites savoir à tous qu’Ainz Ooal Gown est le plus grand des héros. Face à des êtres plus puissants que nous, employez un moyen autre que la force. Face à un magicien protégé par une armée, employez autre chose que le nombre. Nous n’en sommes encore qu’aux préparatifs, mais agissez le moment venu, dans le seul but de leur apprendre qu’Ainz Ooal Gown est le plus grand homme au monde.

Avis

Je lis de plus en plus d’oeuvres ou des joueurs deviennent prisonniers de jeux vidéos, mais Overlord est unique en son genre. Vous voyez le protagoniste au crane blanc sur la couverture ? Il s’agit d’Ainz Ooal Gown, le personnage principal du manga. L’anti-héros par excellence, non seulement il en a le look, mais son caractère est aux antipodes de ce que les autres œuvres du genre nous proposent.

Ainz ne cherche pas à retrouver le monde réel, il n’est pas apeuré par Yggdrasil, le monde où il s’immergeait avant d’en être prisonnier. Il l’aime, il le chérit et veut y rester. Il est content de son sort, content d’être bloqué dans le jeu. Attention, il n’est pas méchant pour autant. On pourrait le croire à cause de son apparence et de son souhait de mettre le monde à ses pieds, mais il a un bon fond. A la base c’est une personne, pas un avatar. Il préférait le jeu a la vie réelle, il voudrait seulement que sa nouvelle réalité ressemble à son jeu. S’il veut conquérir le monde, c’est pour une bonne raison. Vous l’aurez compris, ce personnage est très charismatique et dieu sait à quel point j’aime les anti-héros.

D’ordinaire je n’aime pas trop quand il y a beaucoup de personnages introduits dès le début d’un manga, je préfère quand ils apparaissent les uns après les autres au fil du temps, au fil des aventures. Dans Overlord, Ainz réveille tout ses amis qui étaient autrefois des personnages non joueurs, des intelligences artificielles si vous préférez. Cela fait beaucoup d’un coup, mais ce n’est finalement pas dérangeant parce qu’ils sont si différents les uns des autres et charismatiques aussi.

Le style de dessins de Hugin Miyama s’adapte parfaitement au thème du manga, un jeu à ambiance médiévale fantastique. C’est un plaisir de lire une oeuvre avec une qualité visuelle de ce niveau.

Overlord traite un sujet déjà vu mais sous un angle différent. Un manga d’anti-héro qui a du potentiel.

Fabien S.

Publicités

2 réflexions sur “Overlord tome 1

  1. Pingback: Boîte aux lettres #84 | Les instants volés à la vie

  2. Pingback: Overlord tome 2 | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s