Overlord tome 1, le roi mort-vivant

Merci aux éditions Ofelbe pour cette lecture.

Titre: Overlord tome 1
Auteur:
Kugane Maruyama
Illustrateur: So-bin
Traductrice: Yoan Giraud
Éditeur:
Ofelbe
Nombre de pages: 528 
Catégorie:
Big LN
Parution: 11 mai 2017

Résumé

Nous sommes en l’an 2138. Yggdrasil, le célèbre jeu de rôle en ligne est sur le point de fermer. Momonga, nécromancien Mort-Vivant, chef de la puissante guilde « Ainz Ooal Gown », attend seul l’arrêt du jeu. Cependant, l’heure de la fermeture passée, Momonga n’est pas déconnecté et se retrouve propulsé dans un monde inconnu. Prisonnier, le seigneur maléfique part à la découverte de terres hostiles. Pour survivre, une seule solution s’impose à lui : conquérir le monde.

Avis

J’ai découvert Overlord en manga chez les éditions Ototo. J’étais curieux de lire le light novel qui fut à l’origine de l’adaptation en manga. Si je me suis laissé tenter par le light novel, vous vous en doutez, c’est que j’ai apprécié ma lecture du manga. Sachez que j’ai encore plus adoré le livre.

Cette série de Hight fantasy a suscité mon intérêt parce qu’elle brise les codes du genre. On retrouve un personnage transféré dans un autre monde, mais ce n’est pas vraiment un héros habituel. Momonga a une apparence affreuse. De plus, il arrive dans ce monde inconnu en étant un des plus fort, si ce n’est le plus fort. Nous n’aurons donc pas droit à une quête de puissance mais une épopée servant à faire résonner le nom du personnage principal dans le monde entier pour… la gloire ou le prestige.  Pas très héroïque n’est-ce pas ?

C’est la où réside toute l’originalité de l’oeuvre. Le personnage principal nous surprendra à chaque décision car il a des objectifs hors norme. Il essaye tout d’abord de se faire une renommée pour que d’anciens camarades le retrouvent, puis cachent son identité pour collecter des informations. Même quand on croit qu’un brin d’héroïsme le traverse et qu’il va aider un village attaqué, ce n’est pas par bonté d’âme mais seulement par intérêt. Vous l’aurez compris, j’ai complètement été séduit par Momonga, l’anti héros par excellence.

Vous allez me dire que je connaissais déjà l’histoire donc pas de surprise ? Détrompez vous. Le light novel est beaucoup plus complet que le manga. C’est seulement après ma lecture du livre que je me suis aperçu à quel point le manga est une adaptation. Il y a beaucoup d’informations intéressantes présentes dans le light novel, tout ce qui fait le charme d’une oeuvre, son univers riche en détails.  Le ton est plus sombre aussi. Le manga, bien que catégorisé seinen était grand public. Le light novel est plus trash, l’auteur n’hésite pas à parler crûment, ce qui donne de la crédibilité à la série. Je ne me vois pas retourner au manga après avoir découvert le light novel.

Ce light novel inaugurant la catégorie Big LN des éditions Ofelbe est une réussite et une excellente surprise. Je ne m’attendais pas a autant aimer alors que j’avais déjà lu le manga Overlord. 

Fabien S.

4 réflexions sur “Overlord tome 1, le roi mort-vivant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s