Tokyo Ghoul saison 1

Synopsis

Dans la ville de Tokyo, des créatures nommées goules sont apparues et se nourrissent de chair humaine pour survivre. Un jour, Ken Kaneki, jeune étudiant, se fait attaquer par l’une d’entre elles et subit une grave blessure. Pour rester en vie, il reçoit une greffe de la goule qui l’a attaqué et devient un hybride, mi-humain mi-goule (borgne). Rapidement, il se rend compte qu’il ne peut plus manger les mêmes aliments qu’auparavant. Il entre alors au service du café « L’Antique », un repaire de goules, où il apprend à se nourrir sans faire de mal aux humains. Mais il va bien vite se retrouver au cœur d’une guerre sanglante entre le CCG (Centre de Contrôle des Goules), déterminé à retrouver et exterminer celles-ci jusqu’à la dernière et l’Arbre Aogiri, une organisation de goules sans merci. Il découvre que les goules ne sont pas si différentes des humains, et peu a peu il va commencer à s’adapter.


Informations

Tokyo Ghoul est un manga de Sui Ishida, publié depuis 2011 dans le magazine Weekly Young Jump . La version française est éditée par Glénat Manga depuis 2013. Il y a actuellement 3 saisons mais seule les 2 premières sont disponible sur Netflix. Un film d’animation est sorti en 2017.


Avis

J’ai accroché à la série dès les premières minutes. Tous les ingrédients sont réunis pour accrocher le spectateur. L’histoire commence immédiatement, l’action est présente des le premier épisode et la fin de celui-ci nous donne tout de suite envie de continuer la série. Il n’y a que 12 épisodes par saison donc c’est assez rapide à finir. L’histoire va donc droit au but, pas de place pour l’ennui.

Ken Kaneki, le héros mi humain mi goule est attachant, mais pas seulement lui. Chacun des personnages a ce petit quelque chose qui le différencie des autres. Chacun a sa personnalité et tous sont charismatiques. On sent d’emblée que Kaneki se retrouve plonger dans un monde qui le dépasse, dans un monde qui vit sans lui depuis très très longtemps.

Il y a une hiérarchie entre les goules, la ville est découpée en arrondissements qui font office de territoire pour les différentes goules. De l’autre côté on retrouve le CCG, Le Centre de Contrôle des Goules avec leurs inspecteurs ultra entraînés qui cherchent à éliminer jusqu’à la dernière goule. Kaneki lui, n’aspire qu’à survivre sans faire de mal aux humains.

Ses aventures sont trépidantes. Son côté humain lui attirera des ennuis, mais son côté goule ne sera pas en reste. Impossible pour lui de se fondre dans la masse, il est différent, unique. Ce que j’ai aimé surtout, c’est le ton de la série, elle est adulte. Certes les scènes où le sang coule à flot sont censurées, mais elles sont bien là quand même et on se les imagine clairement.

Que ça soit des meurtres ou de la tortures, on ressent tout. J’ai même parfois été horrifié. Les scènes d’actions sont badass, plaisantes à regarder, mais c’est surtout l’intrigue en elle-même qui est géniale.

Pour les plus philosophe d’entre nous, on peut même se poser des questions sur l’origine du conflit. Est-ce que c’est à cause des goules qui tuent des humains que le CCG les attaques, ou l’inverse ?

Tokyo Ghoul est une série d’animation qui m’a énormément plu. Ça fait longtemps que je n’avais pas autant accroché à un manga. Excellente de bout en bout.

Fabien S.

Publicités

4 réflexions sur “Tokyo Ghoul saison 1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s