Gigant tome 2

Titre: Gigant, tome 2
Auteur: 
Hiroya Oku
Éditeur:
 Ki-oon 
Catégorie: 
Seinen
Nombre de pages: 224
Parution :
07 décembre 2019

Résumé

Rei nage en plein rêve… Il a enfin rencontré Papico, l’actrice qu’il admire plus que tout ! Petit à petit, le lycéen devient un véritable confident pour la jeune femme, qui semble avoir besoin d’aide. En effet, un homme à l’allure excentrique lui a collé une curieuse montre sur le poignet avant de se transformer en peluche : depuis, la star du porno est capable de grandir et de rapetisser à volonté !
Au même moment, de troublants phénomènes commencent à se produire un peu partout au Japon, et le site Enjoy the End, où des internautes peuvent voter pour la réalisation de leurs vœux les plus fous, ne paraît pas y être totalement étranger. Séismes, pluie d’excréments… la fin du monde n’a jamais été aussi proche !

Avis

Gigant: Tome 1


J’adore Gigant de la même façon que j’adorais Gantz, peut être qu’au fond j’aime tout simplement l’auteur et sa façon de raconter ses histoires. Cela a beau être un récit de science fiction, il y a une vraie part humaine dans ce manga. On suit toujours le quotidien de Rei, on voit son histoire d’amour avec Papico grandir. Moi qui ne suis pas du tout fan de romance, je ne peux qu’aimer celle-ci.

Pendant de long passages il n’y a pas de paroles, tout est dans le dessin. Les émotions que Hiroya Oku retranscrit à travers ses dessins sont puissantes. Elles me touchent et donnent de la crédibilité à son œuvre. Rei n’est pas un héros, il n’est même pas grande chose. Il ne peut que pleurer devant sa faiblesse, c’est dur pour lui et on le ressent.

Du côté de la SF on commence enfin à être servi à la fin de ce second tome. Nous avions déjà Papico qui pouvait grandir à volonté et on entendait parler d’une application où le public pouvait voter pour réaliser des vœux qui finissent toujours par se réaliser. Cela commençait doucement mais à partir de maintenant, les choses sérieuses commencent. Les internautes ont voté pour « Un dieu destructeur descend sur Tokyo et réduit la population à 1 million », quand on connait le nombre d’habitant de la capitale Nippone, ça fait froid dans le dos. Le dieu descend sur terre et le vrai manga peut enfin commencer.

Gigant c’est fort en émotion et la SF prend de plus en plus de place  à mesure que le récit avance. Coup de cœur.

Fabien S.

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s