My Dear F***ing Prince

Je tiens à remercier les éditions Lumen pour cette lecture.

Titre: My Dear F***ing Prince
Auteure: Casey McQuiston
Éditeur: Lumen
Traductrices: 
Céline Morzelle, Sarah Dali 
Parution : 
23/09/2021
Catégorie: 
young adult
Nombre de pages: 601

Quand sa mère a été élue présidente des États-Unis, Alex Claremont-Diaz s’est aussitôt retrouvé propulsé au rang de prince de la nation. Charismatique, intelligent, charmeur… son potentiel de séduction auprès des milléniales est un atout majeur aux yeux de la Maison-Blanche. Seul problème : Alex est l’ennemi personnel du vrai prince, Henry – celui dont la grand-mère règne de l’autre côté de l’Atlantique. Et, quand la presse met la main sur la photo d’une altercation entre les deux jeunes gens, les relations anglo-américaines s’enveniment… en pleine campagne de la présidente pour sa réélection ! Chefs de famille et chefs d’État – assistés d’une armée de conseillers aux abois – échafaudent à la hâte un stratagème pour réparer cet incident diplomatique : les deux rivaux sont donc contraints de feindre la réconciliation à longueur de mises en scène sur les réseaux sociaux. Mais cette fausse amitié ne tarde pas à se faire plus problématique que tout ce qu’ils auraient pu imaginer. Un secret bien gardé qui, s’il était révélé à la face du monde, pourrait faire dérailler la campagne de la présidente et compromettre l’image soigneusement lisse de la famille royale…

Avis

Alex et Henry sont ennemis jurés. Le premier est le prince de l’Angleterre, aussi beau que populaire et le second, le prince de l’Amérique, aussi charmant qu’intelligent. Sa mère est la présidente du pays. Un incident entre eux va pousser les deux nations à simuler leur amitié pour ne pas envenimer les relations diplomatiques… et si cette amitié factice se transformait en quelque chose d’autre ?

D’un côté, j’ai bien aimé les deux héros de ce roman. Alex et Henry forment un joli duo. Je suis plutôt bon public quand il y a une romance qui se crée entre deux personnages qui se détestaient au départ. C’était assez explosif entre eux, quand ils se disputaient et même quand les choses ont commencé à évoluer. C’est un bon point que My Dear F***ing Prince mette en avant la question de l’identité sexuelle: l’homosexualité et la bisexualité. Malgré de nombreux clichés notamment sur la famille royale, Casey McQuiston a su évoqué avec intelligence les questionnement sur la sexualité de ses protagonistes.

D’un autre côté, j’avoue qu’il m’a manqué un petit quelque chose pour être totalement séduite par ce roman. Je préfère en général que les chapitres soient courts pour pouvoir arrêter ma lecture quand je veux (oui je suis incapable de m’arrêter en plein chapitre) mais cela reste une préférence personnelle. Le tout était prévisible, à partir du moment où les deux jeunes hommes ont été mis en relation. Tous les aspects politiques du récit ne m’ont pas non plus aidée à rendre ma lecture fluide. Cela n’a contribué qu’avoir des longueurs alors que je n’avais envie que de me focaliser que sur la romance MM. Par contre, Les scènes de sexe sont souvent assez explicites et le langage parfois cru, donc c’est un texte à ne pas mettre entre les mains d’un jeune public (+17 ans je dirai).

Malgré la romance sympathique entre deux héros attachants, je n’ai pas été totalement séduite par ce roman. L’histoire, certes plaisante, était prévisible avec quelques clichés. Il y a pas mal de rebondissements qui concernent les disputes de notre duo ou les enjeux politiques de leurs existences. Nous sommes plongés dans la vie politique américaine et celle de la famille royale anglaise, c’est ce qui m’a le moins passionnée je dirai.

Djihane S.

5 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s