Le livre officiel des glorieux losers

glorieux losersJe tiens à remercier les Editions Denoël pour cette lecture.

Titre: Le livre officiel des glorieux losers
Auteure: 
Stephen Pile
Éditeur:
 Denoël 
Nombre de pages: 336
Catégorie:
Littérature étrangère > Anglo-saxonnes > Humour
Parution: 02-05-2016

Résumé 

Le succès est à la portée de tous. Mais un ratage dans les règles de l’art demande du génie et de l’originalité. Les glorieux losers, ces artistes de l’absurde, véritables dieux de l’échec, ont su résister à l’appel du succès facile pour accueillir à bras ouverts la multitude de possibilités offertes par le monde merveilleux des loupés.
Dans Le Livre officiel des glorieux losers, Stephen Pile, président du Club des Glorieux Losers de Grande-Bretagne (le CGLGB), rend hommage aux échecs les plus spectaculaires et les plus loufoques des vingt-cinq dernières années.

Avis

Vous aimez rire des échecs ou du malheur des autres ? Je vous conseille de rejoindre le club des Glorieux losers de Grande-Bretagne. Ça vous semble trop loin pour rendre hommage aux échecs les plus drôles de ces dernières années ? Je comprends, mais vous pouvez toujours vous procurer leur bible: Le livre officiel des Glorieux losers. Son auteur n’est autre que le fondateur du dit club. Il n’y aura pas la convivialité propre aux clubs, vous ne pourrez pas rire tous en cœur, mais rien ne vous empêche de rire dans votre coin, et pourquoi pas épater vos amis avec des anecdotes qui sortent de l’ordinaire.

Le livre se divise en plusieurs parties thématiques. Selon vos goûts, vous préférerez les anecdotes en rapport avec les forces de l’ordre comme par exemple quand un prisonnier évadé avoue au cher monsieur qui la pris en stop qu’il vient de se faire la malle, alors que cette personne était un gardien de prison… Ou alors votre préférence ira pour les anecdotes sur les médias ou les technologies. Une chose est certaine, certains thèmes plairont à tous le monde.

Qui n’aime pas s’informer sur les records du monde ? Oui, tous le monde aime ça, c’est impressionnant. Vous trouverez dans ce recueil les records les plus tristes, les plus ridicules, les plus nuls. Vous ne saurez pas qui a traversé la manche à la nage en 7 heures, mais plutôt celui qui a mis 28 heures !  Peu importe qui a réussi à passer son permis le plus rapidement possible quand on peut apprendre qui l’a raté 959 fois !

Pour ma part, c’est « L’art d’avoir tort » qui m’a fait le plus sourire. Cette partie regroupe des citations de personnes plus ou moins connus. Des citations en forme de prévisions, des répliques cultes de personnes qu’on croyait visionnaires. Sauf que des années plus tard on se rend compte qu’elles avaient carrément tort.

N’est-ce pas ironique de lire qu’en 1969  Margaret Thatcher clamait haut et fort qu’aucune femme ne deviendrait premier ministre de son vivant ? Ou bien quand un des frères Warner se demandait qui diable voudrait entendre parler les acteurs ? Je crois que ma préférée est celle d’un producteur de cinéma de la Century Fox qui ne croyait pas en la télévision dans les années 40, « Les gens en auront marre de fixer tous les soirs une boite en contreplaqué ». Ils se sont tous plantés en beauté !

Pourquoi réussir quand on peut échouer en beauté ?

Fabien S.

Publicités

2 réflexions sur “Le livre officiel des glorieux losers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s