De beaux jours à venir

Des beaux jours à venirJe tiens à remercier les Editions Denoël pour cette lecture.

Titre: De beaux jours à venir
Auteure:
Megan Kruse
Traductrice: Héloïse Esquié
Éditeur: Editions Denoël 
Nombre de pages: 384
Catégorie:
roman contemporain 
Parution: 25/08/2016

Résumé 

Depuis des années, Amy subit la violence de Gary. Jusqu’au jour où elle reçoit le coup de trop et décide de s’enfuir avec ses deux enfants, Jackson, dix-huit ans, et Lydia, treize ans. Premier arrêt au Starlight, motel crasseux qui va leur servir de refuge. Tous les trois s’endorment sereins et soulagés, mais au petit matin Jackson a disparu. Croyant gagner l’amour d’un père qui le rejette, il est retourné chez eux et a trahi sa mère et sa sœur en révélant à Gary l’adresse du motel. Amy se rend alors à l’évidence : si elle veut assurer sa sécurité et celle de Lydia, elle va devoir abandonner son fils. Cette séparation brise le cœur de la petite fille, très attachée à ce frère doux et différent. Jackson, de son côté, doit désormais se débrouiller seul, tiraillé entre la recherche désespérée de l’amour paternel, sa culpabilité et sa difficulté à gérer son homosexualité naissante.

Avis

De beaux jours à venir est le premier roman de Megan Kruse. Il relate l’histoire de personnages écorchés vifs par la vie. Amy qui subit depuis des années la violence de son mari Gary. Lydia, sa fille, qui vit dans la peur constante de ce père dont elle ne connait que la face sombre et son fils, Jackson, qui, nourrit par l’illusion de gagner l’affection de son père trahit sa mère et sa soeur.

La lecture de ce roman m’a beaucoup touchée car il met en scène des émotions fortes et une histoire sombre qui peut paraître déprimante. De beaux jours à venir c’est le combat d’une femme qui s’accroche à la vie et prend la décision de quitter un mari qui ne lui a apporté que la désolation. S’enfuir loin de lui, c’est avant tout le choix à faire si elle veut que la peur quitte les yeux de Lydia et que Jackson puisse assumer son homosexualité loin de ce père, homophone et dénué de cœur.

Le texte de Megan Kruse est un drame familial au réalisme saisissant. On peut ne pas comprendre la décision de Jackson lorsqu’il a révélé à son père où se trouvaient sa mère et sa soeur après une semaine de fuite mais à la lecture des chapitres consacrés à ce personnage, on comprend qu’il n’est finalement qu’à la recherche désespérée de l’amour paternel. Lorsque Amy prend la décision de l’ultime fuite, l’ultime départ, elle ne prendra avec elle que Lydia.. laissant derrière elle Jackson avec ses regrets et son désespoir. Il sera désormais seul.

De beaux jours à venir est un texte profondément triste mais c’est aussi un roman sur l’amour dans tous ses états, sur la famille et les liens qui ne sont pas si faciles à maintenir. J’ai beaucoup aimé les deux personnages féminins qui sont un bel exemple de courage. Il n’est pas facile d’être femme et parfois il est nécessaire de prendre des décisions difficiles mêmes si elles nous brisent le cœur. Amy a pris une sage décision en éloignant Lydia de l’environnement toxique dans lequel elle évoluait, même si cette décision l’a poussée à laisser derrière elle son fils.

Un très beau roman porté par une plume sensible et des personnages très touchants. J’ai beaucoup aimé cette lecture.

Djihane S.

19 réflexions sur “De beaux jours à venir

  1. Pingback: Défi littéraire 2016 | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s