Les Inséparables

Je tiens à remercier les éditions Babelio et Albin Michel pour cette lecture.

Titre: Les inséparables
Auteur: 
Stuart Nadler
Éditeur:
Albin Michel
Traductrice:
Hélène Fournier
Parution :
04/05/2017
Catégorie:
roman contemporain
Nombre de pages: 430

Résumé 

Dans la famille Olyphant, tout le monde connaît une période de sérieuses turbulences. Il y a d’abord Henrietta, l’aïeule, âgée de 70 ans et veuve depuis peu, qui doit faire face à des difficultés financières depuis la mort de son mari et accepte à contrecœur que soit réédité l’essai qu’elle a publié dans sa jeunesse ; jugé franchement trash à l’époque, Les Inséparables est depuis devenu culte mais a valu à son auteur, féministe engagée et universitaire accomplie, d’être rejetée par ses pairs.
Au même moment, sa fille, Oona, décide de se séparer de son mari, un loser qui n’a jamais accepté de grandir depuis qu’ils se sont rencontrés sur les bancs de la fac, et s’installe quelque temps chez sa mère. Quant à Lydia, la fille adolescente d’Oona, aussi brillante et indépendante d’esprit que sa mère et sa grand-mère, elle est acceptée comme pensionnaire dans une école très prestigieuse, mais l’expérience tourne vite au cauchemar lorsqu’une photo d’elle dénudée commence à circuler parmi les autres élèves.

Avis

Le synopsis des inséparables m’avait attirée car il nous annonçait l’histoire de 3 générations de femmes devant faire face à la vie: sexualité, relations avec les autres, etc. Henrietta, Oona et Lydia.

Henrietta pour faire face à des difficultés financières accepte, à 70 ans, de republier un livre qu’elle avait écrit dans sa jeunesse. Un ouvrage sur la sexualité jugé très osé à son époque et dont elle n’est pas fière. Oona décide quand à elle de se séparer de son mari. Et, Lydia, sa fille est au cœur d’un scandale dans son école: une photo d’elle seins nus a été mise en ligne.

Le livre de Stuart Nadler est assurément engagé car il dépeint les travers de la société américaine. Dans un monde où tout est dans la surenchère et l’excès, cette société est très enclin à l’hypocrisie concernant la sexualité, entre autres. Les réactions puritaines face notamment au livre d’Henrietta et à la photo de Lydia dénotent de cela. L’auteur va encore plus loin en décrivant les représailles que ces femmes subissent dans cette société du paraître.

Le projet de Stuart Nadler est louable mais à trop vouloir se mettre dans la tête de trois femmes, trois générations, le lecteur peut parfois se perdre dans le dédales d’une plume qui peut, à des moments, nous lasser soit à cause de longueurs dans le texte ou encore, de scènes surréalistes dont on ne comprend pas souvent la finalité.

Stuart Nadler avec beaucoup d’ironie, nous plonge dans les travers de la société américaine, il décrit son puritanisme qui verse dans l’hypocrisie et la mauvaise fois. Toutefois, même si le projet de Nadler est audacieux, les longueurs et certains éléments surréalistes m’ont empêchée d’apprécier pleinement cette lecture.

Djihane S.

tous les livres sur Babelio.com
Publicités

2 réflexions sur “Les Inséparables

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s