Les ombres du roi squelette

Je tiens à remercier les éditions Bragelonne pour cette lecture.

Titre: Les ombres du roi squelette
Auteur: Serge Brussolo
Éditeur: 
Bragelonne 
Parution : 
16/01/2019
Catégorie: 
Fantasy
Nombre de pages: 
384

Résumé

Shagan, le guerrier cul-de-jatte juché sur les épaules de l’ogresse géante Junia, pensait en avoir terminé avec le Roi Squelette dont les os tombaient en poussière au fond d’un obscur sépulcre… c’était compter sans Jarak, l’héritier de ce magicien sanguinaire, qui reprend le flambeau de ses conquêtes avec une ferveur qui confine à la démence.

Shagan et Junia sont obligés de fuir, escortant de hauts dignitaires terrifiés dans un bien étrange abri souterrain. Là, au cœur d’une immense caverne, ils vont découvrir un monde de folie où les pierres de lumière réduisent en cendre les mineurs qui les exploitent, où les ténèbres peuvent vous engloutir et vous faire disparaître à jamais, où les lions albinos apprennent à parler parce qu’ils sont possédés par l’âme des morts.

Finalement, Shagan et Junia auraient peut-être mieux fait d’affronter Jarak le bourreau que de se retrouver au cœur de la nuit des lions… un cauchemar sans retour.

Avis

Je suis passé par plusieurs étapes pendant ma lecture. J’ai d’abord apprécié découvrir l’antagoniste du livre, puis j’ai été déconcerté par le début de l’intrigue avec les deux personnages principaux, Shagan et Junia.

Je ne m’attendais pas du tout à ce déroulement, je n’ai pas lu le résumé en entier et je pensais lire de la fantasy, cependant, je ne sais même pas comment classer ce roman. Ça ressemble à de la fantasy mais ça n’en respecte pas vraiment les codes. Ça s’approche du fantastique parce qu’on a des références à  la Chine, à la Grèce, à l’Égypte ou encore à l’empire romain. Finalement j’ai eu le sentiment de lire un roman d’aventure créé par un auteur à l’imagination sans limite. Une fois assimilé que l’intrigue de la caverne n’est pas passagère, j’ai beaucoup plus aimé ma lecture, je l’ai même adoré.

Toutes les mésaventures vécues par Shagan et Junia paraissent invraisemblables, on se dit que c’est vraiment pas de chance d’enchaîner autant de déconvenues. J’avoue que parfois ça me paraissait un peu tiré par les cheveux mais j’ai tout de même apprécié ce petit côté aventure improbables.

Nous n’avons pas droit à de des présentations détaillées des personnages parce que Les ombres du roi squelette est en fait un tome 2 mais nous n’en avons pas besoin. Ce tome peut se lire indépendamment du précédent, l’auteur nous donne assez d’éléments sur ses héros pour qu’on les aime et qu’on s’attache à eux sans connaitre leurs histoires. Il est aisé de s’accommoder de Shagan et Junia parce qu’ils sont des guerriers accomplis, pas de temps à perdre à voir leurs progression comme dans une fantasy classique.

Elle, c’est une ogresse, lui, un cul-de-jatte. Deux rejetés de la société, respectés uniquement grâce à leurs faits d’armes.

Je ne peux m’empêcher de comparer nombre d’éléments à ce qui nous entoure dans notre monde. Leurs infirmités par exemple montre à quel point les gens peuvent être méchants envers la différence d’autrui. Partout où les deux héros passent, la population est vile, s’adonne à tous les excès. À la moindre occasion, la grande majorité des humains profitent de leurs pouvoirs au lieu de s’entraider. Même dans les situations les plus délétères, il y aura toujours quelqu’un cherchant à régner sur autrui. Le roman montre un côté sombre de l’humanité ainsi que la violence qui en découle.

L’intrigue en elle même était agréable à lire. Les aventures de Shagan et Junia m’ont captivé. Les pouvoirs de Jarak sont un petit plus faits pour surprendre le lecteur même si c’est impossible de deviner quoi que ce soit car l’imagination de Serge Brussolo est insondable. Il a inventé tellement d’élements rien que dans cet ouvrage, dire qu’il en a écrit des dizaines et des dizaines…

J’ai adoré lire Les ombres du roi squelette, un tome 2 qui peut se lire indépendamment du premier tome. Une excellente découverte.

Fabien S.

Publicités

3 réflexions sur “Les ombres du roi squelette

  1. Pingback: Bilan lectures janvier 2019 | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s