Zénith, tome 1 : Les forces du passé

Je tiens à remercier les éditions Bayard pour cette lecture.

Titre: Zénith, tome 1 : Les forces du passé
Auteurs:
Sasha Alsberg et Lindsay Cummings
Traductrice: Camille Kohler Dolez 
Éditeur: 
Bayard
Nombre de pages: 631
Catégorie:
science-fiction
Parution : 20/03/2019

Résumé

Un gang de filles sanguinaires règne sur la Galaxie Mirabel. Surentraînées, expertes en maniement des armes, pilotes de génie, ces rebelles ne respectent qu’une loi : la leur ! À leur tête, Androma Racella, alias la Baronne Sanglante, criminelle recherchée dans tous les Systèmes Unifiés, compte les morts qu’elle laisse sur son passage. Mais quand Dex, une sombre figure du passé, resurgit pour leur proposer un marché, leur errance s’arrête brutalement. Andi se retrouve face à un terrible dilemme : mourir ou trahir. Si la Baronne Sanglante n’a plus rien à perdre, elle a une dernière mission à accomplir : la vengeance. Et Androma est plutôt douée dans son genre.

Avis

Androma, surnommée la baronne sanglante, navigue dans l’espace avec son équipage de rebelles hors la lois. Recherchée dans tous les systèmes unifiés, elle laisse une trainée de cadavres sur son passage. Quand un fantôme de son passé, Dex, surgit de nulle part pour lui proposer un marché qu’elle ne peut pas refuser, cette aventure pourrait bien lui coûter la vie à elle et à ses acolytes.

Ma lecture de ce premier tome a été comme les montagnes russes. D’un côté, quelques longueurs viennent alourdir le récit: une surabondance de détails dont des chapitres dans le passé et des informations sur tous les personnages du roman qui, pour moi, n’étaient pas tous utiles. Je n’ai pas non plus apprécié les redondances qui tournaient autour des événements qui ont poussé Androma à devenir fugitive. De plus, les chapitres qui étaient pris en charge par d’autres protagonistes que Dex ou Andoma (hormis quelques exceptions), ne m’ont pas séduites.

D’un autre côté, si l’on passe outre ces quelques points faibles, j’ai beaucoup aimé ma lecture dans l’ensemble. En refermant mon livre, malgré le fait que j’ai été déconcertée par les éléments cités plus haut, les derniers chapitres du roman ont fini par me convaincre. J’ai adoré le personnages d’Androma, une héroïne badass qui n’a peur de rien. Elle assume pleinement le côté obscur de sa personnalité qui a été forgé par toutes les épreuves qu’elle a pu vivre. La jeune femme est encore plus mise en valeur quand elle interagit avec son pire ennemi, Dex. Je l’ai adoré aussi, charismatique et mystérieux. Je n’avais qu’une envie, découvrir le passé commun de ces deux-là et suivre leurs aventures dans toutes les galaxies.

Autre point fort de Zénith, ses nombreux rebondissements et retournement de situation qui pimentent l’histoire. On ne voit pas cette fin venir et elle est pleine de promesses pour la suite. De plus, j’aime beaucoup la couverture du livre qui représente bien le personnage d’Androma. Le récit aurait pu garder un dynamisme constant s’il n’était pas entrecoupé par des détails qui m’ont fait me détacher de ma lecture parfois.

Malgré quelques longueurs et une surabondance de détails qui m’ont fait me détacher de ma lecture parfois, j’ai beaucoup aimé découvrir ce premier tome grâce à une héroïne badass aussi féminine que féministe et une histoire qui nous réserve bien des surprises. Sans oublier l’univers riche et mairisé, à la Star wars, développé par Sasha Alsberg et Lindsay Cummings. Vivement la suite.

Djihane S.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s