Le silence des vaincues

Je tiens à remercier les éditions Charleston pour cette lecture.

Titre: Le silence des vaincues
Auteure: Pat Barker
Traducteur: Laurent Bury
Éditeur: Charleston 
Nombre de pages: 352
Catégorie: 
roman historique
Parution: 25/08/2020

Résumé

La guerre de Troie, mythe fondateur de toute la littérature européenne, commence par la banale histoire d’une reine enlevée à son époux par un autre homme. Mais, prisonnière du camp grec, une autre reine observe le destin du monde se jouer sous ses yeux : Briséis, la captive d’Achille, par qui la guerre basculera. Presque 3 000 ans plus tard, il est temps d’entendre sa voix – et à travers elle, peut-être, celle de toutes les femmes laissées muettes par l’Histoire et la littérature.

Avis

Pat Barker nous propose de redécouvrir la guerre de Troie mais à travers un point de vue féminin. Même si les conquérants ne sont jamais loin, l’auteure s’emploie à donner la parole à une femme, une reine déchue qui devient prisonnière dans le camp grec: Briséis.

D’un côté, j’ai trouvé intéressant de lire la guerre de Troie d’un point de vue féminin. De lire l’histoire de ces femmes qui se retrouvent esclaves dans le camp adverse. Souvent maltraitées, violées et brisées. Elles ne sont qu’un simple butin que les gagnants remportent. Les livres d’Histoire ne s’attardent pas sur elles. J’ai donc trouvé ce roman féminin et féministe. La plume de Pat Barker est poétique et on ne peut nier le fait que son texte est très bien écrit. Ce sont donc ces éléments que j’ai appréciés dans ma lecture.

D’un autre côté, il me manquait un petit quelque chose pour que cette lecture me séduise entièrement. J’ai trouvé le roman lent et long à lire. Il ne fait pourtant que 352 pages mais j’avoue que je me suis un peu ennuyée. J’ai certes éprouvée de la tristesse pour le sort réservé aux femmes, mais, je n’ai pas pu pour autant m’attacher à Briséis: je l’ai trouvée assez passive. J’avais plus l’impression qu’elle ne faisait que subir les événements qui étaient décrits comme si on avait une voix off qui disait ce qui se passait sous nos yeux. De plus, sa relation avec Achille était assez étrange.

En somme, j’ai bien aimé le fait de mettre en avant des femmes et la jolie plus de Pat Barker mais les longueurs du texte et la passivité de l’héroïne m’ont laissée sur ma faim.

Djihane S.

2 réflexions sur “Le silence des vaincues

  1. Le titre est dans ma PAL pour les raisons que tu évoques féminisme, découverte autrement d’un moment très connu. Mais je note tes réserves pour ne pas trop en attendre non plus. Surtout que je comptais sur ce titre pour compléter un peu Le chant d’Achille que j’ai adoré cette année. Si tu ne l’as pas lu, fonce !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s