Le roman de Jiraya

jiraya

Auteur: Masashi Kishimoto & Akira Higashimaya
Éditeur : Kana
Traducteur: Virgile Macré
Nombre de pages : 260
Genre : Shonen mangajiraya2
Parution : 06-03-2015

Résumé Kana

« Le village de Ton est anéanti ! Seule l’utilisation d’un sort interdit peut expliquer sa disparition. Naruto et Tsuyu sont chargés d’enquêter sur la disparition du village, mais un imprévu les fait changer de mission : Renge aurait déserté le village. Ils doivent le retrouver pour le supprimer…

Jiraya rapporte cette mission difficile, entre devoir et amitié, dans son Récit qui inspirera Minato Namikaze, son élève, dans le choix du prénom de son fils, le Naruto que nous connaissons bien ! »

Avis

J’ai lu les 72 tomes du manga Naruto, c’est donc tout naturellement que je me suis procuré Le roman de Jiraya. J’étais très intrigué par ce roman pour deux raisons : La première, parce que c’est en le lisant que le 4eme Hokage a choisi le prénom de son fils. La seconde, parce que j’aime beaucoup l’idée d’un livre dans un livre, je trouve que ça donne du charme et de la crédibilité à l’univers.

Il est de notoriété publique que Jiraya soit devenu écrivain de roman grivois parce qu’il était un mauvais écrivain. Ça colle parfaitement au personnage, Le roman de Jiraya est écrit de façon très shonen (Manga ciblant de jeunes adolescents). C’est un gros défaut selon moi parce que les descriptions censés remplacer les images sont sans âme, sans émotion, plate.

« Il prit une profonde inspiration et chercha dans sa besace. Outre deux kunaï, il y trouva une bombe de fumée ; il s’en saisit et la lança sur son adversaire qui fut enveloppé dans un épais nuage après qu’eut lieu une détonation. »

Quant à l’histoire, encore une fois c’est très Shonen, parfois trop. On est dans l’univers du manga Naruto, il est donc normal que les caractéristiques du Shonen soient intégrées, mais je trouve que ce roman est une copie du manga originel. Comme si Jiraya c’était inspiré de sa propre histoire pour la coucher sur papier. Les équipes de ninjas sont regroupées par 3, ce qui est normal. Mais pourquoi retrouver dans Naruto, Tsuyu et Renge les 3 Sanins du manga qui sont Jiraya, Tsunade et Orochimaru ? Dans le manga, les 3 sanins sont déjà transposés en l’équipe N°7 : Naruto, Sakura et Sasuke…

 Dans le manga, les invocations des héros se régissent ainsi : Le serpent bat le crapaud, qui bat la limace, qui bat le serpent. Dans le roman :

« L’oiseau mange le mille-pattes; le mille-pattes pique le rat, et le rat vole les œufs de l’oiseau.« 

 Toutes ces choses identiques me donnent un air de réchauffé, le roman ne surprend pas. J’ai eu l’impression de lire une version du manga Naruto sans les images.

Quand nous commençons à suivre le Naruto du roman, celui-ci a déjà vécu beaucoup d’aventures, il fait partie des « 3 fameux ninjas de Shuku ». On ne nous immerge pas progressivement dans ce monde, on nous parle des 4 pays qui sont Shuku, Kon, Ton et Kotsu directement et c’est assez difficile de ne pas s’emmêler les pinceaux, surtout en ce qui concerne Kon et Ton.

minato-jiraya-et-kushina

J’en attendait peut être trop de ce roman, cela dit, Il n’est pas mauvais mais est loin d’être un chef d’oeuvre. Le point positif c’est qu’on comprend pourquoi Minato a appelé son fils Naruto. Dans le manga on a l’impression qu’il se décide un peu sur un coup de tête pour faire plaisir a son maître. Après lecture du dit roman on se rend compte que Naruto Uzumaki doit son nom au Naruto de Shuku de par son courage et son abnégation ! Une valeur très importance dans un manga Shonen.

Sur le verso de la jaquette se trouve 2 pages de ce qu’aurait pu être le roman s’il avait été un manga. Malgré les similitudes avec le manga de base, Le roman de Jiraya est une bonne histoire qui nous en apprend davantage sur les origines du prénom de Naruto Uzumaki, mais elle aurait pu être mise plus en valeur si elle était parue sous forme d’un manga

Fabien S.

8 réflexions sur “Le roman de Jiraya

  1. Pingback: Sommaire des livres | Les instants volés à la vie

  2. Moi ça ne me choque pas le fait de retrouver encire un « trio légendaire » tel que Tsunade, Orichimaru et Jiraya avec leurs invocations respectives. Etant donné que Jiraya à écrit ce livre à l’âge adulte il me semble logique qu’il ait voulu rapprocher cette histoire à sa propre vie, d’où la maîtrise du senjutsu par Naruto et son ami déserteur Renge.

    Par contre j’aurais aimé votre avis sur la fin, je sais pas si c’est moi qui suis bête mais je ne l’ai pas comprise.. Quelque chose à du m’échapper mais voilà si quelqu’un peut m’expliquer ce qu’il à compris.

    Merci pour l’article en tout cas, bonne journée ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s