The Walk : Rêver plus haut

the walkSynopsis

Biopic sur le funambule français Philippe Petit, célèbre pour avoir joint en 1974 les deux tours du World Trade Center sur un fil, suspendu au-dessus du vide.

Bande annonce

Avis

Ce film biographique sur la vie de Philippe Petit, réalisé par Robert Zemeckis, a été inspiré par l’autobiographie (To Reach the Clouds) du funambule. Le synopsis est très simple, Philippe va traverser les 41 mètres séparant les deux tours jumelles, on le sait, c’est un fait historique. Ce qui est intéressant c’est la manière dont il va s’y prendre, comment il en est arrivé là et surtout, pourquoi fait-il cela ?

Philippe Petit se considère lui-même comme un fou, son interprète Joseph Gordon-Levitt (Robin dans The Dark Knight Rises) l’incarne plutôt bien. Il n’y a pas du tout de ressemblances physiques entre lui et le vrai Philippe Petit, de ce fait, un autre acteur aurait aussi bien pu faire l’affaire.

Son jeu d’acteur se repose surtout sur un monologue faisant office de narration. Tout le film tourne autour de lui. Cependant, Ben Kingsley dans le rôle de « Papa Rudy » et Charlotte LE BON dans le rôle de Annie Allix étaient très convaincants.

J’ai aimé découvrir ce personnage haut en couleur avec une vision de la vie bien à lui. On en apprend plus sur son enfance et ses débuts en tant que funambule, sans oublier sa rencontre avec tous ses complices qui l’aideront à accomplir son « rêve »: Faire une traversée entre les deux tours du World Trade Center.

Le film est un bon divertissement malgré une 3D quasi inexistante. Les meilleurs moments sont sans aucun doute ceux où il élabore son plan pour installer son fil entre les tours jumelles, le met à exécution et bien sûr la traversée en elle-même. La tension est vraiment à son comble et on sent que Philippe Petit prend un plaisir incommensurable.

The walk est bien mieux réalisé et est bien plus intéressant que le documentaire
Le Funambule de 2009 mais ce n’est pas un film à voir forcément au cinéma.

Fabien S.

10 réflexions sur “The Walk : Rêver plus haut

  1. Pingback: Bilan films octobre 2015 | Les instants volés à la vie

  2. J’ai regardé la bande annonce par pur curiosité. bien que je sache qu’il a réussit son exploit, la tension de le voir en image en plus de ma peur du vide me bloque considérablement.. Autant un bon film gore, je peux passer dessus, mais un film avec mes peurs dedans… peu pas (je dis pas que si un tueur fou vient avec une tronçonneuse, je n’aurai pas une sueur froide.. mais je me retrouve plus dans le cas où je dois monter en haut d’une échelle qu’à un démon qui veut posséder mon âme ou me tuer.. bizarrement xD)

    D’après la critique de l’hommmme de l’ombre, c’est dommage qu’ils n’aient pas utilisé plus la 3D, surtout à ce niveau où les perspectives peuvent en jeter (brrrrrrr).

    Bien que ça m’a l’air assez intéressant, je suis plus films d’action, effet spéciaux qu’un film réaliste qui retrace l’histoire de quelqu’un… oui ben après avoir vu Cloclo au cinéma, j’attends de me remettre *alexandriiiiie, alexandraaaaa » ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s