Entropia (Autre Monde tome 4)

autre monde 4

Titre: Entropia 
Auteur:
Maxime Chattam
Éditeur:
Le livre de poche
Nombre de pages:
 432
Catégorie:
Fantasy
Parution : 
2014 (Première édition Albin Michel)

Résumé

a guerre est finie. Entre Pans et Cyniks, condamnés à s’entendre, l’équilibre reste fragile. Au nord d’Eden, apparaissent un impénétrable brouillard et ses cohortes de monstres. La Grande Tempête qui a balayé l’Amérique reviendrait-elle détruire la nouvelle civilisation que les Pans tentent de créer ? L’Alliance des Trois pourra-t-elle s’opposer à la menace d’Entropia, royaume du chaos et de la mort ? Autre-Monde est loin d’avoir livré tous ses secrets…

Avis

Avec Entropia, Maxime Chattam entame son second cycle de sa saga. Le premier traitant principalement de la découverte du nouveau monde avec L’alliance des trois et de la guerre entre les Pans et les Cyniks (Enfants contre adultes) dans Malronce puis son dénouement dans Le coeur de la terre.

Il s’est passé de nombreux mois avant le début de ma lecture de ce nouveau cycle parce que le précédent ne finissait pas en cliffhanger et que j’avais envie de faire une pause dans la saga. J’ai lu moins de livres jeunesse entre temps et je dois dire que la première chose qui m’est venue à l’esprit en lisant Entropia c’est que Chattam cible vraiment les jeunes avec son univers. Je ne m’en était pas rendu compte avant, mais après quelques lectures plus mâtures, c’est flagrant. Ce n’est pas que cela me dérange, ça change, ça se lit vite (Quoique… J’y reviendrai plus tard) et on ne se prend pas la tête avec des réflexions profondes. Les personnages sont élaborés mais l’auteur rend l’histoire simple avec ses dialogues.

On retrouve évidemment nos trois héros principaux, Matt, Ambre et Tobias. Je pensais ne pas aimer ce que ces personnages sont devenus après la guerre mais en fait je me trompais. Je n’aimais pas leurs décisions et leurs actes parce qu’ils n’étaient pas à leur place au début du roman. Dans ce genre de livre il n’y a rien de plus ennuyant que la paix. Dès lors que nos protagonistes partent explorer d’autres contrées, le tout devient plus intéressant et eux-mêmes redeviennent ce qu’ils sont, à savoir des héros charismatiques.

Malgré que l’histoire peine à démarrer (Plus de la moitié du livre quand même !), j’ai beaucoup aimé les chapitres consacrés à Maylis et Zélie, deux sœurs Pans qui occupaient une place au conseil d’Eden. Aujourd’hui elles sont ambassadrices de leur peuple, tout comme le Buveur d’innocence pour les adultes… Et je peux vous garantir que ce sont ces chapitres qui sont les plus intéressants dans le livre. Le Buveur est un être vil jusqu’à la moelle, c’est le vice incarné mais les deux sœurs doivent faire avec, question de politique.

J’ai mis du temps à avancer dans ma lecture mais une fois les deux cent premières page lues, le reste va tout seul. Je vois Entropia comme une introduction pour le prochain tome: Oz

Fabien S.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s