The memory book

the-memory-book-758089Je tiens à remercier les éditions Lumen pour cette lecture.

Titre: The memory book
Auteure:
Lara Avery
Éditeur:
Lumen Editions
Traducteur:
Julie Lafon
Parution :
12/05/2016
Catégorie:
jeunesse
Nombre de pages: 443

Résumé 

On me dit que ma mémoire ne sera plus jamais la même, que je vais commencer à oublier des choses. Au début juste quelques-unes, mais ensuite beaucoup plus. Alors je t’écris, cher futur moi, pour que tu te souviennes !
Sam a toujours eu un plan : sortir première du lycée et filer vivre à New York. Rien ne l’en empêchera – pas même une anomalie génétique rare qui, lentement, va commencer à lui voler ses souvenirs, puis sa santé. Désormais, ce qu’il lui faut, c’est un nouveau plan.
C’est ainsi que naît son journal : ce sont les notes qu’elle s’envoie à elle-même dans le futur, la trace des heures, petites et grandes, qu’elle vit. C’est là qu’elle consignera chaque détail proche de la perfection de son premier rendez-vous avec son amour de toujours, Stuart. Le but ? Contre toute tente, contre vents et marées : ne rien oublier.

Avis

Les éditions Lumen sortent de leurs sentiers battus pour nous présenter un titre atypique, une petite merveille dans le vaste monde des Young Adult. Lara Avery, est une auteure à succès aux Etats-Unis, The memory book est son 3ème roman, Après Anything But Ordinary (2012) et A Million Miles Away (2015). J’espère qu’ils seront publiés en France.

Dès les premières lignes du roman, nous apprenons que Samantha est atteinte d’une maladie qui va lui faire perdre la mémoire (Niemann-Pick de type C: maladie dégénérative). Elle décide alors d’écrire pour la future Sam qui ne saura plus qui elle est. Elle va retranscrire tous ses souvenirs pour immortaliser chaque moment de son quotidien sur son ordinateur. Nous suivons donc la jeune fille au lycée, elle nous livres ses rêves, ses ambitions, sa vision du monde, ses coups de cœurs et coups de gueule. Chaque jour est un combat qu’elle livre volontiers, avec le sourire.

Sam est le genre de personnages qui nous touche au plus profond de notre être. Malgré les épreuves qu’elle devra surmonter, elle reste forte et optimiste. Cette fille est un modèle de persévérance. Samantha est drôle, courageuse et très attachante. Le genre de personnage que l’on a envie de prendre dans nos bras. Un personnage puissant comme Hazel de Nos étoiles contraires.

Dans The memory book, il y a aussi Cooper, un ami perdu de vu puis retrouvé et Stuart, le garçon qui rêve d’être écrivain, Sam en pince pour lui depuis toujours. L’auteure arrive à dresser des portraits d’adolescents réalistes et saisissants.

Ce texte est bouleversant, émouvant et poignant, il est magnifiquement triste mais aussi le genre à vous enseigner à quel point il est important d’aimer la vie, de vivre chaque jour comme si c’était le dernier. Quand Sam s’adresse à son futur moi, à des moments avec humour, d’autres avec mélancolie, on est touché par son innocence.

Lara Avery a une très belle plume, elle prête sa voix à Samantha pour traiter d’un sujet qui n’est pas si facile à aborder: la maladie et la manière de la gérer, non seulement par la personne atteinte mais aussi par son entourage. Samantha ne veut oublier ni les bons, ni les mauvais moments, les écrire est sa manière à elle de combattre la maladie et la dégénérescence programmée de son corps.

The memory book est un roman original. On ne sait si l’on doit sourire ou si l’on doit pleurer, mon expérience de lecture se situe dans l’entre-deux. Ce qui a fait de ce roman un coup de cœur, c’est le fait que l’auteure nous livre certes une histoire qui à prima-bord peut paraître sombre et profondément triste, mais l’histoire de Sam, grâce à l’amour et l’amitié est aussi optimiste. Notre héroïne a une philosophie plutôt positive de la vie.

Un texte magnifique, une héroïne touchante et attachante. Une histoire que je ne suis pas prête d’oublier. Un émouvant coup de cœur.

Citations

« Je ne veux pas être de ces gens qu’on peut définir à l’aide d’une légende plaquée au bas de leur portrait. Je crois que la plupart du temps les gens font semblant de s’amuser sur les photos juste pour convaincre les autres qu’ils s’éclatent. Mais ça, ce n’est pas la vie, pas vrai ? » 

« Il n’y a pas beaucoup de certitudes dans la vie. En revanche, tout est possible. »

Djihane S.

10 réflexions sur “The memory book

  1. Pingback: Challenge jeunesse / Young Adult | Les instants volés à la vie

  2. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 9 – Muti et ses livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s