Les nuits blanches de Lena

lenaJe tiens à remercier les Editions Presses de la cité pour cette lecture.

Titre: Les nuits blanches de Lena
Auteur: 
Madeleine Mansiet-Berthaud
Éditeur: Presses de la cité
Nombre de pages: 450
Catégorie:
roman historique
Parution: 02/06/2016

Résumé

A la suite d’une déception amoureuse, Lena décide de tout quitter : Paris, son métier d’infirmière à l’Hôtel-Dieu. Encouragée en cela par sa mère, d’origine russe, la jeune femme part pour Saint-Pétersbourg au printemps 1914. Dans la famille du prince Noboranski, où elle est préceptrice, Lena découvre le faste et la misère de la Russie des tsars. En même temps qu’elle éprouve une attraction croissante pour ce pays qui fut celui de son arrière grand-père cosaque, elle voit venir les troubles annonciateurs d’une révolution. La jeune femme est en proie à de nombreux doutes. Saura-t-elle résister au charme du prince, dont les sentiments se révèlent au grand jour ? Qui est ce mystérieux docteur Anton rencontré à l’hôpital, que l’on dit proche des bolcheviks ? Devrait-elle fuir ce vieux monde qui bascule sous ses yeux ? Le courage et l’amour vont lui apporter les réponses qu’elle attend…

Avis

Les synopsis et la couverture de ce roman m’ont tout de suite plu. Il en émane une invitation au voyage et au dépaysement total. L’histoire de Lena commence à Paris, en 1914, elle y exerce le métier d’infirmière. La jeune femme voudrait suivre les traces de son défunt père un excellent médecin au cœur d’or. Lena a hérité de la générosité de son père, elle s’occuper avec beaucoup d’attention de ses patients et de la beauté de sa mère, avec qui elle vit. Cela dit, une rencontre et un cœur brisé vont lui faire prendre une décision qui va changer sa vie. Aller en Russie pour devenir préceptrice des enfants d’un prince…

Lena est une jeune femme accomplie, intelligente, elle a plusieurs corde à son arc et c’est ce qui va en séduire plus d’un. Je l’ai trouvé charmante et solidarité féminine oblige, on compatit quand elle a le cœur brisé. Sa mère est une femme qui rêve de retourner en Russie, pays qu’elle affectionne particulièrement et dont elle conte de nombreux récits à sa fille. Lena a des rêves plein la tête concernant la Russie, c’en est presque féerique.

La mère de Lena nourrissait l’espoir de voir sa fille devenir préceptrice dans le pays de son cœur, la Russie. Lena s’y opposait farouchement, de ce fait, j’ai trouvé un peu précipitée sa décision d’y aller et ce, malgré l’événement qui va la bouleverser à Paris. La première partie du roman avait un rythme assez lent. Cela dit, la vie de Lena prend un tournant intéressant en Russie. A travers la belle plume de Madeleine Mansiet-Berthaud, nous allons être conviés dans l’intimité de la haute société Russe.

Vivre dans un palais, cela fait rêver. Une touche de romantisme et de féerie anime ce texte mais l’auteure y introduit également des faits historiques comme ceux liés à la fin de l’aristocratie russe. Des rebellions animent le pays à cette époque et la caste des privilégiés sent venir comme un vent de changement. Nous vivons ces événements au sein de la famille princière des Nobanranski qui va acquérir au fil des pages beaucoup d’importance aux yeux de Lena. C’était attendrissant de la voir tomber amoureuse, à son tour, de la Russie.

Malgré le fait que je l’ai trouvé un peu long et parfois lent, j’ai beaucoup aimé ce roman qui nous fait voyager dans un cadre des plus agréable. On y fait la rencontre de personnages aux profils diversifiés et le ton romanesque ravira les amateurs des littératures romantiques.

Djihane S.

Publicités

8 réflexions sur “Les nuits blanches de Lena

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s