L’épouse insaisissable

L_epouse_insaisissable__c1_large (1)Titre: L’épouse insaisissable, Les infortunes conjugales – Tome 1
Auteure: Callie Hutton
Éditeur: Charleston
Nombre de pages: 342
Catégorie:
romance historique
Collection: Diva
Parution: 15/04/2016

Résumé de l’éditeur

Jason Cavendish, le comte de Coventry, essaie discrètement de retrouver sa femme, qu’il ne désirait pas et qu’il a abandonnée dans la haute société de Londres; ce qu’il désire maintenant, c’est faire annuler cette union. Cependant, il ne se rappelle plus du tout de quoi elle a l’air puisqu’il était ivre mort lors de son mariage arrangé et qu’il ne l’a pas revue depuis. La fascinante Lady Olivia a capturé l’attention du comte. Nouvellement arrivée du pays pour passer la saison mondaine avec une ancienne compagne d’école, elle est consternée de découvrir que son époux, Lord Coventry, ne la reconnaît pas. Loin d’elle l’idée d’avouer à ce sombre arrogant qu’elle est sa femme. Plutôt, elle décide de flirter avec lui le soir et de lui faire envoyer des montagnes de factures de modiste le jour. L’enfer n’est rien comparé à une femme rejetée… Il est presque dommage que cette femme trouve son mari quasi irrésistible.

Avis

L’épouse insaisissable fait partie de la saga des infortunes conjugales que vous pouvez découvrir dans la collection Diva romance, des éditions Charleston. J’avais lu le tome 2, L’embarras du duc avant de lire le premier. Je n’ai pas perdu la tête, rassurez-vous. Les infortunes conjugales peuvent se lire dans l’ordre que vous voulez car chaque tome relate une histoire différente.

Ce tome relate l’histoire de Jason, comte de Coventry qui se voit contraint, à la mort de son père, d’épouser une parfaite inconnue s’il veut conserver sa fortune. Il se rend au rendez-vous fixé par son défunt père pour épouser Lady Olivia dont il ne gardera aucun souvenir, car il était ivre lorsqu’il prononce ses vœux. Les choses deviennent intéressantes lorsque Lady Olivia décide, elle aussi, de se rendre à Londres pour séjourner chez une vieille amie, au lieu de rester seule dans le domaine de Coventry.

J’avoue que le début de l’histoire ne m’a pas passionnée, je laissais défiler les pages sans conviction. Heureusement que j’ai persévéré car dès l’arrivée de Lady Olivia à Londres et avec sa rencontre avec son mari, l’histoire devient pétillante, pleine de rebondissements drôles et de surprises. Chaque confrontation entre Lady Olivia et Jason est mémorable. Va-t-elle lui pardonner son abandon ? Va-t-elle lui accorder une seconde chance ? Et surtout, qu’est-ce qui se passera lorsque Jason découvrira que la femme à qui il fait la cour est en réalité sa femme ?

Ce que j’ai le plus apprécié dans L’épouse insaisissable ce sont tous ces quiproquos sur lesquels la trame de l’histoire repose. Le fait que Jason ne se souvienne pas de sa propre femme et qu’il la courtise ouvertement sans se douter de sa véritable identité. C’était une situation qui donnait du mordant au récit. Jason étant un personnage que l’on pourrait détester car il aime profiter des faveurs des femmes et ne s’attache pas pour autant à elles. Cette histoire avec son épouse insaisissable pourrait bien le faire changer d’avis.

Lady Olivia quant à elle, se révèle être plus intelligente et joueuse que l’on pourrait croire. J’ai adoré ce personnage car elle ne se laisse pas faire. Elle ne tombera pas dans les bras de Jason à la première occasion. Elle est loin d’être l’une de ces écervelées issues de grandes familles, de la haute société qui sont prêtes à tous pour séduire un riche mari.

Les deux personnages forment un excellent duo entre sensualité et humour. Leur romance naissante est touchante et on arrive à pardonner petit à petit le comportement odieux de Jason au début du roman. Ce que j’apprécie dans ce genre de texte est de voir la transformation des personnages au fil des pages, de voir en oeuvre la force de l’amour.

Comme je l’avais constaté dans L’embarras du duc, Callie Hutton n’est pas très à cheval sur les convenances de l’époque mais cela ne m’a pas dérangée, encore une fois. Ce petit côté rebelle que les personnages semblent avoir crée des situations bien cocasses, un régal pour le lecteur. En somme, j’ai beaucoup aimé cette lecture.

L’épouse insaisissable est une jolie romance historique, avec des personnages adorables et des quiproquos nés d’orgueil et de préjugés. J’ai passé un très bon moment avec Jason et Olivia.

Djihane S.

Les avis des copines:LC 2016

  • Noëlline du blog La pause libraire (à venir)
  • Delphine du blog L’heure de lire (à venir)
  • Cassandre du blog Casscrouton (à venir)
  • Alison du blog My litte anchor (à venir)
  • Ivana du blog Comme dans un livre (à venir)
  • Sophie du blog C’est quoi ce bazar (à venir)
  • Carene du blog Des mots et moi (à venir)
  • Melusine du blog Carnet parisien (à venir)
  • Sandrine du blog vu de mes lunettes (à venir)

Chroniques Charleston

2 réflexions sur “L’épouse insaisissable

  1. Merci pour cette chronique !! Ce livre me tentait beaucoup, mais j’avais été pas mal déçue précédemment par pas mal de titre de la même collection, alors j’hésitais, mais tu m’as convaincu !! 😀 Hop, dans la wish 😉
    J’en profite pour dire que c’est un blog superbe, très beau, très frais, on a envie d’y rester des heures :3
    Merci !!! Et bonne journée 🙂

    Aimé par 1 personne

    • *0* oh merci beaucoup, ça me touche énormément.
      Il y a trois romans dans la collection Diva 🙂 J’ai lu L’épouse insaisissable et L’embarras du duc que j’ai préféré. Il me reste à lire La fiancé de Devil, c’est lui le roman qui t’a déçue ?
      Belle journée aussi et bienvenue sur les instants volés à la vie 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s