Marie-Antoinette : La jeunesse d’une reine

marie-antoinette-glenatJe tiens à remercier Babelio et les éditions Glénat pour cette lecture.

Titre: Marie-Antoinette : La jeunesse d’une reine
Auteure: Fuyumi Soryo
Editeur: Glénat
Catégorie:
manga, Seinen
Nombre de pages: 180
Parution :
21/09/2016

Résumé

Vienne, 1770. La jeune  » Antonia  », archiduchesse d’Autriche et fille de l’impératrice Marie-Thérèse, entreprend un voyage en France pour vivre auprès de son époux, Louis-Auguste, dauphin de France. Ils ne se connaissent pas, ne se sont jamais vus, et pourtant ils se sont juré amour et fidélité afin de réconcilier leurs nations respectives. Après une rapide présentation à celui dont elle devra partager sa vie, Antoinette se retrouve propulsée dans un nouveau monde : la cour de Versailles. C’est là, dans cet environnement aux codes si déroutants, qu’elle va apprendre à découvrir la personnalité d’un homme quelque peu mystérieux : le futur Louis XVI, roi de France… L’amour pourra-t-il naître d’un mariage arrangé ?

Avis 

Marie-Antoinette : La jeunesse d’une reine nous emmène au 18ème siècle pour revivre le voyage entreprit par Antonia, archiduchesse d’Autriche pour retrouver son époux Louis-Auguste, dauphin de France. Le manga donne à voir une tranche de la vie de celle qui va devenir Marie-Antoinette ou plus précisément le début de sa vie à Versailles. Comment la dauphine essayait de s’adapter à ce nouveau monde plein d’étiquettes et de devoirs. Mais aussi, apprendre à apprivoiser la personnalité de son mari.

J’ai beaucoup aimé ce manga qui nous propose une lecture divertissante de l’Histoire. La mise en scène des personnage et des données historiques sont accessibles à un large public. Le livre en lui-même est magnifique, les dessins des paysages, costumes et protagonistes sont bien détaillés. Le coup de crayon de  Fuyumi Soryo est sublime, doux et fin. Au début du livre, quelques pages sont en couleur et j’aurai aimé que tout le manga le soit.

Le livre a même été réalisé avec la participation de l’établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles. L’auteure se permet quelques libertés concernant la réalité historique pour qu’elle soit le mieux adaptée au format dans lequel elle est présentée. Cela ne m’a pas du tout dérangée, au contraire. Comme je le citais plus haut,  Fuyumi Soryo, nous propose une lecture vivante de la jeunesse de Marie-Antoinette. Cette dernière devient un personnage de fiction, le temps d’un manga.

Ce manga dresse le portrait d’une jeune fille attachante, soucieuse et consciente de l’immense responsabilité qu’elle porte sur ses épaules. De la réussite de son mariage dépend le futur de deux nations. C’est surtout une dauphine qui pense par elle-même que l’on retrouve dans cette histoire, j’ai apprécié son indépendance et son intelligence. Louis-Auguste, très mystérieux, lui donne du fil à retordre. On est plongé dans leur intimité car c’est plus le côté humaine qui est mis en avant.

Un beau manga où les dessins sont soignés pour nous donner à voir une partie  de la jeunesse de Marie-Antoinette. Dommage que ça soit un one-shot car j’aurais aimé en lire plus.

Djihane S.

Publicités

8 réflexions sur “Marie-Antoinette : La jeunesse d’une reine

  1. Je voue une passion pour Marie-Antoinette depuis de nombreuses années et j’ai tendance à collectionner tout ce qui la touche de près ou de loin. ❤ J'ai entendu parler de la sortie de ce manga via le château de Versailles et je suis très curieuse bien que je n'ai jamais lu de mangas ! Ce sera peut-être l'occasion 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s