Young elites, tome 1

Je tiens à remercier les Editions Hachette pour cette lecture.

Titre: Young elites, tome 1
Auteure: 
Marie Lu
Éditeur:
Hachette
Collection: Le livre de poche
Nombre de pages: 382
Catégorie: Jeunesse
Parution : 19/04/2017

Résumé

Adelina a survécu à l’épidémie qui a ravagé son pays.
D’autres enfants, comme elle, ont survécu, la maladie laissant sur leur corps d’étranges marques. Les cheveux d’Adelina sont passés de noir à argenté, ses cils sont devenus blancs et une cicatrice barre la moitié gauche de son visage. Son père voit en elle une malfetto, une abomination, une disgrâce pour son nom et sa famille, synonyme de malédiction. Mais la rumeur dit que les survivants ont gagné davantage que des cicatrices : ils auraient acquis de mystérieux super-pouvoirs. Et, bien que leur identité demeure secrète, ces survivants ont déjà un nom : les Elites.

Avis

J’avais très envie de découvrir ce titre car la quatrième de couverture m’intriguait. Précédemment paru en grand format chez Castelmore, il est désormais publié en poche chez le Livre de poche.

J’avoue qu’en refermant mon livre, je ne savais pas vraiment quoi en penser. Tantôt j’étais plutôt mitigée, tantôt j’aimais bien certains aspects de l’histoire. Ce premier tome est très introducteur et le tout peine à démarrer. L’univers est très étrange et l’époque dans laquelle se déroulent les événements est une sorte d’époque médiévale imaginaire. Troublée par cette lecture, j’étais tout le temps dans cet entre deux.

Une bonne partie du roman sert à mettre en place l’univers, de longuement expliquer l’origine des personnes que l’on nomme Young Elites et leurs pouvoirs. Ils ont hérités de dons surnaturels après avoir été atteints de ce qu’ils appellent la fièvre de sang. Parmi eux, Adelina, qui comme ses semblables est une marginale aux yeux de la société et est maltraitée par son père qui la considère comme une abomination.

De plus, je n’ai ni vraiment aimé ou détesté le personnage principal du roman: Adelina. Je l’ai certes appréciée un minimum mais certaines de ses réactions m’ont un peu déconcertée. J’étais tout le temps dans l’attente de quelque chose d’elle et du roman. Je m’attendais à beaucoup plus d’action mais elle ne survient véritablement que dans la dernière partie. Une dernière partie qui sauve quand même le roman car on ne s’y attend pas. Ce que j’ai d’ailleurs apprécié, c’est le fait que Young Elite n’est pas du tout prévisible et l’auteure arrive tout de même à nous intiguer et à nous offrir un final surprenant.

Un premier tome très introducteur, un univers intéressant et une fin qui donne envie de découvrir la suite?

Djihane S.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s