Quand vient la vague

Je tiens à remercier Babelio et les éditions Rageot pour cette lecture.

Titre:  Quand vient la vague
Auteurs: 
Manon Fargetton et Jean-Christophe Tixier
Éditeur: Rageot
Catégorie: Jeunesse/young adult
Nombre de pages: 267
Parution: 17/01/2018

Résumé

Bouleversée, Nina quitte le domicile familial et jette ses clés dans une bouche d’égout… Quelques mois plus tard, son frère Clément se met à sa recherche. De Lacanau à Bordeaux puis Paris, il découvre la raison de sa fuite, ces « vagues » qui l’ont submergée, l’obligeant à tout quitter.

Avis

Quand on m’a proposé ce livre en masse critique privilégiée, j’ai tout de suite accepté car il m’intriguait. Je voulais savoir pourquoi Nina avait quitté le domicile familial bouleversée et comment son frère Clément, quelques mois plus tard, allait faire pour élucider sa disparition.

Malheureusement, avant même que ça ne soit annoncé dans le roman, j’ai deviné pourquoi Nina est partie. Cela ne m’a pas dérangée plus que cela car on le sait bien assez tôt dans le récit. Il me restait donc à découvrir comment Nina a vécu cet événement, le processus qui l’a menée à la fuite et comment Clément, à son tour, va lever le voile sur un secret bien gardé.

Tout au long de ma lecture, je ne savais pas vraiment quoi penser de cette histoire. Elle met en scène, certes, un sujet très délicat et très peu exploité par la littérature mais c’est l’évolution de l’histoire qui m’a un peu laissée de marbre. Il y a très peu de réels rebondissements et quand finalement on sait pourquoi Nina est partie et que Clément le découvre aussi, on reste dans l’attente de quelque chose de plus.

Je n’ai pas réussi à m’attacher à Clément et à Nina car j’ai ressenti une certaine distance entre nous. La décision de fuir de Nina est compréhensible mais elle aurait pu faire les choses autrement dans une certaines situation vers la fin du roman. Je pense que Clément a su mieux qu’elle gérer le secret qu’il a découvert. Toutefois, je ne juge nullement leurs décisions et je comprends leur détresse. En cela, Manon Fargetton et Jean-Christophe Tixier nous ont livré des personnages adolescents réalistes: ils ont souligné leur caractère incertain et leur impulsivité face aux imprévus.

Quand vient la vague est un beau texte qui traite d’un thème fort. Ecrit à quatre mains, deux belles plumes poétiques qui ont su fusionner pour n’en faire qu’une. J’aurais aimé être plus touchée par ce roman, son histoire et ses personnages. C’est pour cela que je n’ai pas été totalement séduite. Quand vient la vague demeure toutefois, une lecture assez intéressante.

Djihane S.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s