Les roses de Hartland

Je tiens à remercier les Editions Charleston pour cette magnifique lecture.

Titre: Les roses de Hartland
Auteur: 
Nicola Scott
Éditeur: 
Editions Charleston
Traductrice: 
Fabienne Duvigneau
Parution :
 16/10/2018
Catégorie: 
roman contemporain
Nombre de pages:
439

Résumé 

Addie pensait tout savoir de sa mère, Elizabeth, tout juste disparue. Mais le jour où une jeune femme surgit sur le pas de sa porte, prétendant être sa soeur, Addie vacille. Tout ce qu’elle a toujours cru n’était donc que mensonges ? Et que s’est-il passé, au cours de ce bel été de l’année 1958 qu’Elizabeth a passé avec la richissime famille Shaw dans leur manoir de Hartland, sur la côte sauvage du sud-ouest de l’Angleterre ?

Avis

La vie d’Addie étair déjà assez chamboulée après la mort de sa mère. Un an après ce tragique événement, une femme de son âge débarque chez eux et leur annonce qu’elle cherche sa mère et qu’Addie était sa soeur. Commence dès lors une recherche assidue qui va mener la jeune femme à la découverte du passé de celle qui lui a donné la vie pour se rendre compte qu’elle ne connaissait finalement rien d’elle.

Le récit se passe au présent mais quelques chapitres se plongent dans le passé, à partir de 1958. On y suit Elizabeth, la mère d’Addie, dont l’histoire commence lors de cet été qu’elle a passé au manoir de Hartland, avec la riche famille Shaw.

Je ne réussissais pas à m’immerger dans le récit durant une bonne partie de ma lecture. Le rythme était lent et il me manquait un petit quelque chose pour être séduite par l’histoire. J’avais deviné par ailleurs un élément clé du récit même si tout portait à croire le contraire. Ce qui a rendu le texte assez long avant la grande révélation. De ce fait, je n’ai réussi à apprécier ma lecture que lorsque ce secret a été révélé et j’avais raison, c’était  ce à quoi je m’attendais. Une fois cet élément mis en place, j’ai apprécié la dernière partie du roman que j’ai trouvée un peu plus dynamique. J’ai préféré d’ailleurs l’immersion dans le passé de la mère d’Addie lorsqu’on découvre enfin les événements tragiques qui ont bouleversé sa vie. Malgré tout, la plume de Nicola Scott est agréable à lire et très poétique.

Nicola Scott a réussi tout de même à titiller ma curiosité et à garder mon attention jusqu’à la fin du roman. Je pense que j’ai préféré le personnage d’Elizabeth à sa fille Addie à laquelle je n’ai pas réussi à m’attacher. Elle est naïve car elle est fille unique et surprotégée par ses parents mais j’ai apprécié son optimisme. Son séjour à Hartland va la changer à jamais et la faire surtout mûrir, ainsi que les événements qui vont suivre. J’ai été touchée par son histoire et surtout révoltée par les freins que les femmes avaient à son époque.

J’ai finalement bien aimé découvrir Les roses de Hartland. Même si je n’ai pas été séduite par sa première partie, j’ai apprécié les derniers chapitres qui lèvent le voile sur le passé d’Elizabeth qui a su me toucher. J’ai été tout de même émue par la quête identitaire d’Addie et de cette femme qui disait être sa soeur. La plume de Nicola Scott est poétique et nous offre un beau texte.

Djihane S.

7 réflexions sur “Les roses de Hartland

  1. Je ne pense pas qu’il me soit destinée.
    J’ai besoin de livres plus vivants. Où il y a des évènements assez rapidement.
    J aurais pu craquer sur la couverture par contre, je la trouve vraiment très belle 😍.
    Merci pour cette chronique 👌

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Bilan lectures janvier 2019 | Les instants volés à la vie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s