Rois de cendres

Je tiens à remercier les Editions Milan pour cette lecture.

Titre: Rois de cendres
Auteur: 
K. Ancrum
Traductrice: 
Éditeur: Milan/ Page turners
Nombre de pages: 336
Catégorie: 
young adult, contemporain
Parution : 20/02/2019

Résumé

August et Jack n’ont jamais fait partie du même monde. August est discret, alors que Jack est la star du lycée. Pourtant, tous deux partagent bien des secrets, à commencer par leur amitié qui remonte à l’enfance. Quand Jack semble envahi par des hallucinations inquiétantes, c’est le monde d’August qui s’effondre. Il réagit alors de la seule façon qui lui semble envisageable : en plongeant dans la folie de Jack.

Avis

Rois de cendres relate l’histoire d’une amitié fusionnelle et co-dépendante. Celle d’August et de Jack. August est un adolescent très discret, il tient tellement à Jack, qu’il est prêt à le suivre au bout du monde. Même quand celui-ci semble être atteint d’hallucinations, August veut gérer l’état de son meilleur ami seul.

La particularité de ce livre est qu’au fur et à mesure que Jack sombre de plus en plus dans la folie, les pages du roman s’assombrissent jusqu’à devenir toutes noires. Les chapitres sont également agrémentés de photographies, de dessins et de documents en tout genre. J’ai apprécié ce petit plus visuel qui contribue à accentuer le côté étrange de l’histoire. L’objet-livre est vraiment beau.

Du côté de l’histoire, les chapitres font en général une page et on a l’impression parfois de sauter du coq à l’âne. Je suppose que c’est effet voulu par K. Ancrum pour accentuer la folie de Jack. Je n’ai pas vraiment apprécié une bonne partie du roman au début. Je ne savais pas où l’auteur nous menait, ce n’est pas en soi une mauvaise chose, mais ce qui m’intéressait c’était d’en savoir plus sur la folie de Jack. Tous les chapitres « tranche de vie » ne m’ont pas séduite.

Au fur et mesure que les pages s’assombrissaient et à partir d’un certain événement, j’ai commencé à apprécier ma lecture. La dernière partie est forte en émotion et je pense que j’ai ressenti de la peine pour le duo August et Jack. Au-delà de la notion de folie, qui est finalement qu’un prétexte, nous avons deux adolescents qui sont livrés à eux-même. On ne choisit pas où l’on naît, ni l’environnement dans lequel on grandit et quand on voit à quel point le système est absent et n’aide pas ces deux âmes perdues, cela devient navrant.

J’ai finalement, bien aimé Rois de cendres malgré une première partie qui ne m’a pas séduite. J’ai apprécié l’originalité graphique du livre, j’ai été touchée par Jack et August qui, face à l’indifférence du monde, ont développé une relation fusionnelle et très co-dépendante. Un roman étrange à découvrir.

Djihane S.

Publicités

2 réflexions sur “Rois de cendres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s