Les prodiges de l’empire tome 1: Darien

Je tiens à remercier les éditions Bragelonne pour cette lecture.

Titre: Les prodiges de l’empire tome1: Darien
Auteur: C. F. Iggulden
Éditeur: 
Bragelonne
Traducteur: Benjamin Kuntzer
Parution : 
12/06/2019
Catégorie: 
Fantasy
Nombre de pages: 
360

Résumé

La cité de Darien arrive au terme de son âge d’or. Douze familles y maintiennent l’ordre grâce à leurs soldats, leurs artefacts, leurs espions et leurs souvenirs, se cramponnant à une paix qui menace de s’effondrer. La population subit ce qu’elle ne peut changer.
Parmi ces vieilles querelles, un complot est ourdi pour éliminer un roi. Des étrangers à la ville seront contraints de s’y rendre : Elias Post, un chasseur ; Tellius, un vieux bretteur banni de chez lui ; Arthur, un garçon qui ne peut parler ; Daw Threefold, joueur et arnaqueur ; Vic Deeds, qui n’éprouve jamais la moindre culpabilité ; et Nancy, une jeune femme dont le pouvoir pourrait les perdre tous.
Au coucher du soleil, leur entrée dans la ville va provoquer une succession d’événements explosifs. Avant le lever du jour, six destinées auront été bâties – ou détruites – à Darien.

Avis

J’aime particulièrement les classiques sagas de fantasy mais de temps en temps ça fait du bien de commencer une série non terminée. Ne pas savoir si ce tome 1 aura du succès, une suite ou une adaptation. Avancer dans l’inconnu et découvrir un nouvel auteur. Certes, Conn Iggulden n’est pas un débutant, il a une sacré réputation outre-manche mais Darien est son tout premier roman de fantasy. Il y a déjà deux tomes au Royaume-Uni mais ça je ne le savais pas au moment de ma lecture. J’ai découvert cet auteur sans savoir qu’il avait déjà signer de nombreux best-sellers.

On sent tout de suite que l’auteur a de l’expérience, avec sa plume, il a su capter mon attention. Le vocabulaire est recherché sans tomber dans une complexité qui nuirait au récit. Les chapitres sont ni trop longs ni trop courts. Les premiers alternent entre les points de vues des différents protagonistes afin de faire connaissance avec eux et découvrir leurs buts et ce qui les animes dans la vie. Tandis qu’on entreaperçoit à quel moment leurs destins pourraient se croiser, les chapitres sont composés de tous les points de vues ou presque pour obtenir un rythme effréné.

L’histoire de chacun des personnages m’a intéressé, j’avais envie d’en savoir plus, de les voir se rencontrer, s’affronter ou collaborer. J’avais hâte de les voir tous se retrouver à Darien, comme c’est précisé dans le synopsis, d’être témoin de ces événements décrits comme étant explosifs. Paradoxalement, c’est a ce moment là que la flamme a commencé a s’étioler. Comme si le point culminant choisi par l’auteur n’était pas aussi impressionnant et captivant que le chemin pour y arriver. Le gros point fort du récit ce sont ses personnages et leurs capacités qui font d’eux des prodiges, pas vraiment l’univers. Alors quand leurs histoires ne m’ont plus autant passionné qu’au début du roman, mon intérêt a décru. La fin ne m’a pas laissé insensible mais je ne me suis pas vraiment attaché aux personnages.

Pour un premier livre de fantasy, Iggulden montre toute l’étendue de son talent avec sa plume aiguisée. 

Fabien S.

7 réflexions sur “Les prodiges de l’empire tome 1: Darien

  1. Pingback: Bilan lectures juin 2019 | Les instants volés à la vie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s