Au-delà de la lumière

Je remercie Babelio et Scrineo pour cette lecture.

Titre: Au-delà de la lumière
Auteur:
Daniel Mat
Éditeur: Scrineo
Nombre de pages: 
473
Catégorie:
science-fiction 
Parution :
24/10/2019

Résumé

Dans le futur, la réalité virtuelle a fait place aux rêves lucides partagés. Une version extrême de cette technologie, basée sur des expériences de mort imminente contrôlées, a donné naissance à la métamachie : un sport de combat opposant deux compétiteurs dans des arènes subconscientes, armés de leurs souvenirs manipulables à volonté. À dix-sept ans, David redoute cette discipline dont l’étoile montante n’est autre que Théa, sa petite amie. Plus sa carrière progresse, plus elle s’éloigne de lui. Tout bascule le jour où elle ne se réveille pas à la fin d’un combat. Alors que l’organisation étouffe l’affaire, David se retrouve seul et sans réponses. Lorsque l’opportunité de participer à un tournoi amateur s’offre à lui, il y voit une chance de mener l’enquête de l’intérieur. Mais ses propres souvenirs semblent se mettre en travers de son chemin. Jusqu’où est-il prêt à aller pour découvrir la vérité ?

Avis

Imaginez un futur dans lequel le spectacle préféré des citoyens, ce sont des émissions qui diffusent des combats menés par des joueurs qui plongent dans une réalité virtuelle grâce à un produit injecté dans leurs veines: une sorte de rêve éveillé basé sur une expérience de mort imminente. David s’engage dans ce monde quelques mois après un incident avec sa petite amie Théa: elle ne se réveille pas à la fin de l’un de ses combats.

J’ai adoré cette lecture. Le concept du roman part d’éléments science-fictionnels abordés dans d’autres œuvres mais j’ai trouvé original, ce que Daniel Mat en fait. L’auteur maîtrise son univers jusqu’au bout et nous offre une excellente expérience immersive, avec un rythme dynamique qui ne s’essouffle pas. Dès les premières lignes et pages, on est introduit dans cette société où on y trouve un sport de combat qui a le subconscient comme arène: la   métamachie. Une chose est sûre, Au de-là de la lumière est addictif, je n’ai pas pu le lâcher avant de l’avoir fini.

J’ai apprécié le fait que l’on découvre ce nouvel univers en même temps que l’histoire avance. Nous avons donc droit à un savant mélange entre action et mise en place des éléments qui vont nous servir à comprendre cette société futuriste. C’est facile d’accès, même pour ceux qui ne sont pas habitués à lire de la science-fiction qui peut faire peur aux lecteurs. On retrouve d’ailleurs dans ce roman le miroir de notre propre société du spectacle et le miroir de nos peurs. On y trouvent les thèmes de la mort, de la valeur de la vie et de ce que la technologie peut leur apporter.

Je préfère les héroïnes aux héros mais David est un personnage qui a su me plaire et surtout me convaincre, au fil des pages. J’ai été attendrie par sa détermination à savoir ce qui est réellement arrivé à Théa, sa petite amie.

Au-delà de la lumière est un excellent premier roman qui a su m’offrir une expérience de lecture immersive. Un véritable page-turner qui m’a tenue en haleine du début jusqu’à la fin. Avec son univers bien construit, crédible et surprenant ce roman ne manque pas d’intérêt. À découvrir, assurément. J’ai adoré.

Djihane S.

5 réflexions sur “Au-delà de la lumière

  1. Pingback: Bilan lectures novembre 2019 | Les instants volés à la vie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s