Au Chevet d’une Guerrière

Merci aux éditions Ofelbe pour cette lecture.

Titre: Au Chevet d’une Guerrière
Auteur:
Hiroshi Ishikawa
Illustrateur: Mai Yoneyama
Traducteur: Yoan Giraud
Éditeur: 
Ofelbe
Nombre de pages: 323
Catégorie: 
Light novel
Parution: 12/11/2020

Résumé

Sô Uehara retourne à l’hôpital en bord de mer où il était alité quelques semaines plus tôt. La plupart de ses anciens compagnons, victimes d’une étrange épidémie aussi soudaine que mortelle, ont fini par périr, et les rares survivants sont toujours hospitalisés. Et il se souvient. De la maladie, des pouvoirs, des batailles… et d’ eux. Sô Uehara retourne à l’hôpital en bord de mer où il était alité quelques semaines plus tôt. La plupart de ses anciens compagnons, victimes d’une étrange épidémie aussi soudaine que mortelle, ont fini par périr, et les rares survivants sont toujours hospitalisés. À cette occasion, Sô se remémore les événements qui bouleversèrent le monde : d’abord l’apparition de la maladie et la manière dont elle s’est propagée, tuant la majorité des adultes et octroyant des capacités exceptionnelles aux enfants… puis leur arrivée, et la bataille qui s’en suivit. Lauréat du prix japonais reconnu Kono Light Novel ga Sugoi en 2019.

Avis

Sous cette belle couverture, nous avons une histoire qui se déroule dans un Japon où une mystérieuse épidémie va surgir soudainement et faire beaucoup de victimes. Certains adolescents semblent immunisés et ils vont même changer…

Mes impressions sur Au Chevet d’une Guerrière vont être difficiles à décrire. D’un côté, j’ai bien aimé le côté science-fictionnel que l’on va rencontrer dans le passé que Sô va se remémorer et qui a mené le monde où il en est: avec les combats, la découverte des pouvoirs et des mystérieuses créatures apparues sur terre. D’un autre côté, j’ai eu un peu de mal avec le récit dans le présent dans lequel il ne se passait pas grande chose. De plus, la plume d’Hiroshi Ishikawa ne m’a pas totalement séduite. Le rythme était assez inégal car entre le passé et le présent, il y avait un grand fossé. Dans le passé, il y avait beaucoup d’action, c’était donc dynamique alors que dans le présent, c’était lent et long à lire. J’avais cette impression que c’était parfois décousu. Ce qui a fait que je n’ai pas pu m’attacher aux personnages. J’avoue ne pas avoir retenue leurs noms.

Une lecture dont j’ai bien aimé l’univers apocalyptiques mais qui manquait de régularité au niveau du rythme. Il m’a manqué un petit quelque chose.

Djihane S.

2 réflexions sur “Au Chevet d’une Guerrière

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s