Les Saisons de la tempête

Titre: Les Saisons de la tempête
Auteure: Elle Cosimano
Traductrice:
Adrienne Derrier
Éditeur: De Saxus
Parution : 25803/2021
Catégorie:
Fantasy
Nombre de pages: 
480

Résumé

Lors d’une froide et longue nuit, Jack Sommers a été confronté à un choix: vivre pour toujours selon les anciennes règles magiques Gaïa, ou mourir. Jack a choisir de vivre, et en échange, il est devenu un Hiver -une incarnation physique et immortelle de la saison sur Terre. Chaque année, il doit chasser la Saison qui le précède. L’Été tue le printemps. L’Automne tue l’Été. L’Hiver tue l’Automne. Et le Printemps tue l’Hiver. Le tout est régi par un macabre classement qui donne droit à des promotions ou à une Annihilation totale. Mais contre toute attente, Jack tombe amoureux de Fleur, la Printemps chargée de l’éliminer. Pour être ensemble, ils vont devoir échapper au terrible cycle meurtrier dans lequel ils sont prisonniers. Mais leur créateur ne les laissera pas partir si facilement… Ensemble, ils sont la tempête !

Avis

Jack est une saison, il est l’hiver, son incarnation physique et immortelle. Il est coincé dans un cycle qui l’oblige à tuer la saison qui le précède avant de s’installer sur terre: « L’Été tue le printemps. L’Automne tue l’Été. L’Hiver tue l’Automne. Et le Printemps tue l’Hiver. » Le tout sous la supervision de Chronos et de Gaïa qui les catégorisent dans des classements selon leurs performances. Ils ont ainsi droit à des promotions où à l’annihilation. Jack fait ce dont il n’a pas droit, il tombe amoureux de Fleur, le Printemps.

Voici une lecture qui ne m’a pas laissée indifférente, dans tous les sens du terme. Je m’attendais à lire une fantasy classique mais nous avons plutôt le droit à un mélange entre science-fiction et fantastique. J’ai donc beaucoup aimé le concept de ce roman que j’ai trouvé original: des saisons personnifiées sous l’égide du maitre du temps. Ce qui a rendu le récit aussi déconcertant qu’imprévisible. J’étais animée par de la curiosité car je voulais comprendre cet univers sombre et mystérieux. Nous avons un côté futuriste qui mêle mythes, magie et nouvelles technologie. Cela peut paraitre perturbant mais ça vaut le détour.

Les Saisons de la tempête a un rythme très lent. Il faut attendre pas mal de chapitres avant que l’histoire ne démarre vraiment. Nous avons droit à quelques rebondissements ici et là, avant d’arriver à la dernière partie qui est la plus dynamique. J’avoue que je suis partagée car je ne sais pas si cette lenteur peut vraiment être considérée comme des longueurs car en somme, cela ne m’a pas dérangée. J’ai trouvé que cela faisait partie intégrante de la plume de Elle Cosimano et de la particularité de ce roman. C’est l’originalité de son univers qui est le personnage principal du roman. Jack et Fleur ne sont l’instrument de l’auteure pour le développer et réinventer les légendes des saisons. Je ne dirai donc pas que j’ai apprécié ou non les protagonistes car pour moi l’histoire prend le pas sur tout.

J’aurais certes aimé avoir plus d’action et un rythme plus soutenu, j’ai toutefois apprécié la découverte de l’univers et les révélations finales. Lire Les Saisons de la tempête est une expérience de lecture assez déconcertante mais j’ai beaucoup aimé cette immersion fantastique et science-fictionnel dans cette histoire atypique et de découvrir le fonctionnement de ces saisons personnifiées.

Djihane S.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s