Les Carnets de l’Apothicaire, tome 1

Titre: Les Carnets de l’Apothicaire, tome 1
Auteurs:   
Hyuga Natsu, Itsuki Nanao et Nekokurage
Traducteur: 
Géraldine Oudin 
Editeur: Kioon
Catégorie: 
 Seinen
Nombre de pages: 168
Parution : 
21/01/2021

À 17 ans, Mao Mao a une vie compliquée. Formée dès son jeune âge par un apothicaire du quartier des plaisirs, elle se retrouve enlevée et vendue comme servante dans le quartier des femmes du palais impérial ! Entouré de hauts murs, il est coupé du monde extérieur. Afin de survivre dans cette prison de luxe grouillant de complots et de basses manœuvres, la jeune fille tente de cacher ses connaissances pour se fondre dans la masse. Mais, quand les morts suspectes de princes nouveau-nés mettent la cour en émoi, sa passion pour les poisons prend le dessus. Elle observe, enquête… et trouve la solution ! En voulant bien faire, la voilà repérée… Jinshi, haut fonctionnaire aussi beau que calculateur, devine son talent et la promeut goûteuse personnelle d’une des favorites de l’empereur. Au beau milieu de ce nid de serpents, le moindre faux pas peut lui être fatal !

Avis

Mao Mao, 17 ans, a une formation d’apothicaire et c’est qu’elle rêve de faire comme métier. Ses plans sont contrariés lorsqu’elle se fait enlever et vendue comme servante dans le quartier des femmes du palais impérial. Sa curiosité et sa passion pour son métier la mènent à enquêter sur l’empoisonnement qui coûte la vie aux princes nouveaux nés. La voici qui se fait remarquer par Jinshi un haut fonctionnaire de la cour qui la met au poste de gouteuse de la favorite de l’empereur.

J’avoue que je n’ai pas été complètement séduite par ce premier tome. L’intrigue met beaucoup de temps à s’installer. Et ce n’est pas forcement la guerre entre les concubines de l’Empereur qui m’a le plus passionnée. De plus, le côté, un tome, une enquête ne risque pas non plus de m’attirer. Je ne pense pas donc poursuivre ma lecture de cette série sauf si l’on peut me convaincre que la suite vaut le coup. Et ce malgré la beauté des graphismes du manga mais les dessins ne font pas tout. Je trouve cela dommage car j’aime beaucoup l’époque, le décor et l’ambiance de ce titre.

Mao Mao est néanmoins une héroïne intéressante. Son intelligence va lui permettre de survivre dans l’univers impitoyable dans lequel elle est obligée d’évoluer. Elle ne s’épanouit que lorsqu’elle pratique sa passion pour la médecine traditionnelle. Itsuki Nanao nous offre aussi une immersion dans ce domaine ancestral, même si elle n’est pas développée à outrance. Autre personnage intriguant du manga: Jinshi. Je me demande comment va évoluer sa relation avec Mao Mao et si cela va donner lieu à une romance?

En somme, un premier tome que j’ai trouvé introducteur et qui ne m’a pas vraiment donné envie de poursuivre la série. Cette décision n’est pas forcement définitive, on verra bien.

Djihane S.

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s