Les voleurs de fumée, tome 3 : À feu et à sang

Je tiens à remercier les éditions J’ai lu pour cette lecture.

Titre: Les voleurs de fumée, tome 3: à feu et à sang
Auteure: 
Sally Green
Éditeur: J’ai lu
Parution : 05/01/2022
Catégorie: Fantasy
Nombre de pages: 
480

Éparpillée par les marées de la guerre, la princesse Catherine conduit une bande de survivants dans le désert stérile du plateau du Nord. Avec des ennemis qui claquent sur leurs talons, ils sont poussés dans les tunnels étranges et mortels du monde des démons. Mais tandis que Tash ose aller plus loin, Catherine doit retourner à la surface pour affronter une nation dans la tourmente – et son amour croissant pour Ambroise. En fuyant la loi, Edyon et March se rapprochent alors même que leurs secrets menacent de les déchirer. Attaquée de toutes parts, la vérité devient la première victime. Mais comme leurs tromperies se multiplient, les mensonges des Voleurs de Fumée les sauveront-ils ou apporteront-ils le désastre ?r?

Avis

J’ai enfin fini la trilogie des voleurs de fumée. Dans l’ensemble, j’ai bien aimé surtout pour l’univers de fantasy assez dense. Le rythme est neamoins lent et cela ne peut pas forcément plaire à tout le monde. On continue à suivre plusieurs personnages, ce qui contribue justement à cette longueur dans le récit. C’est surtout la curiosité qui m’a poussée à lire cette saga pour découvrir le fin mot de l’histoire, notamment les secrets du monde des démons et sa fumée. Il fallait donc que je m’accroche car une bonne partie de l’histoire était monotone. C’est cette ultime révélation sur le monde des démons qui va venir apporter un plus ai final de l’intrigue. Je pense que j’aurais été déçue si cet univers n’aurait pas été exploité. Néamoins, il ne faut pas s’attendre à du spectaculaire. Je trouve que ce dernier volet est à l’image de toute la saga.

Catherine, Tash, Ambrose, Edyon et March ont considérablement évolué depuis le tome 1. J’ai une préférence pour Catherine, un personnage féminin que j’ai vu éclore au fil des tomes, dans une société très patriarcale.

En conclusion, une trilogie qui se laisse lire avec un univers de fantasy bien construit malgré un rythme lent auquel il faut s’habituer. Une bonne conclusion clôt la saga.

Djihane S.

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s