L’Éden des Sorcières, tome 1

Titre: L’Éden des Sorcières, tome 1
Auteur
: Yumeji
Traducteur: 

Editeur: Kioon
Catégorie: 
 Seinen
Nombre de pages: 180
Parution :
01/07/2021

Autrefois, plantes et animaux vivaient en harmonie… jusqu’à l’arrivée de l’homme. Incapable de coexister avec les autres espèces, il les a détruites sans remords. Faune et flore ont alors décidé de fuir et de se cacher… Voilà des centaines d’années que le monde n’est plus qu’une vaste étendue désolée. Pourtant, il existe encore de rares enclos de verdure : ce sont les repaires secrets des sorcières, ces femmes d’exception sensibles à l’appel des plantes. Rendues responsables de leur disparition, elles sont la cible de la haine des humains… Pilly a grandi dans un de ces sanctuaires. Élevée par la puissante Toura, elle tente de développer ses pouvoirs… sans succès ! Pour l’encourager, la vieille femme lui offre une graine qui doit la mener un jour vers l’Éden, un jardin verdoyant réservé à l’élite de leur communauté. La jeune apprentie n’a aucune envie de partir et préférerait passer sa vie à l’abri des regards. Mais son monde s’écroule le jour où des hommes en armes s’introduisent dans sa cachette ! Face à la violence des envahisseurs, tout semble perdu… quand soudain la graine de Pilly donne naissance à un énorme loup, mi-animal mi-végétal ! Serait-il le guide vers la terre des élues ?

Avis

Le premier élément que j’ai remarqué lors de ma lecture est la beauté de l’univers graphique de ce manga. Il n’y a pas beaucoup de texte et les illustrations nous racontent aussi l’histoire. Nous avons droit à un récit de fantasy où les Hommes ont fini par contrarié la nature. Cette dernière a fini par se retirer en laissant derrière elle des paysages arides et la misère. Seules les sorcières ont droit de vivre dans des havres de paix où la végétation est restée intactes. Cela dit, leur différence fait que si elles sont capturées, elles sont brûlées sur le bucher.

J’ai vraiment bien aimé ce premier tome. Il est à la fois introducteur car il prend le temps de poser les bases de l’univers, et intriguant car les dernières planches m’ont donné envie de lire la suite. Il en émane une certaine poésie et tristesse quand on fait face au lugubre destin de l’humanité. Que la nature ait une conscience n’est peut-être pas original mais aux vues des problématiques climatiques actuelles, le manga nous invite aussi à y réfléchir. L’aventure commence réellement lorsque l’héroïne Phily va être confrontée à la cruauté des hommes et devra quitter son cocon.

L’histoire se lit donc très vite et j’attends un peu plus de développement dans les prochains tomes. Yumeji a certes réussi à titiller ma curiosité, j’attends de voir comment ce que la mangaka apportera de plus à ce sujet vu et revu. Du côté des personnages, Phily est très naïve. Je l’ai trouvée attachante sans plus, pour le moment. Espérons qu’elle évoluera également.

Un premier tome qui est plutôt une promesse. Une série sur l’impact néfaste des Hommes sur leur nature. Cette dernière a même une conscience et a su les punir pour leur méfaits. Cette magie est encore timide mais j’espère qu’elle sera plus présente dans la suite. Une série à suivre de près donc.

Djihane S.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s