Le prince captif, tome 1

img_1632

Je tiens à remercier les éditions Milady pour cette intrigante lecture.

Titre: Le prince captif: 1. L’esclave

Auteure: C. S. Pacat
Éditeur:
Milady romance
Traducteur:
Louise Lafon
Parution :
29 mai 2015
Catégorie:
roman
Nombre de pages:
316

Résumé de l’éditeur

« Il devait être roi, il est devenu esclave.

Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d’Akielos. Mais lorsque son demi-frère s’empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et ofert comme esclave de plaisirs au prince d’un royaume ennemi. Beau, manipulateur et mortellement dangereux, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à Vère. Mais dans la toile mortelle de la politique vérétienne, les apparences sont trompeuses. Pris dans les manigances de la cour, Damen doit s’allier à Laurent pour sa survie et celle de son royaume. Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l’homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr… »
Avis
Le prince captif est un roman atypique, avec une histoire qui sort de l’ordinaire et un genre que je n’ai pas réellement réussi à définir, ce qui est sûr, ce n’est pas une romance. Il pourrait être une fiction historique car son univers rappelle l’époque gréco-romaine.
L’intrigue est intéressante, un prince qui se retrouve déchu et qui est contraint d’être l’esclave de son pire ennemi. J’étais curieuse de connaître l’évolution d’une telle histoire, j’avoue que je m’attendais au classique: la victime qui tombe amoureuse de son geôlier mais la relation entre Damen et le prince Laurent est des plus mystérieuse, difficile à définir et c’est ce qui fait le charme de ce roman.
Le prince captif est un roman qui se laisse lire rapidement et son point fort est le fait qu’il joue avec le lecteur et attise sa curiosité. Un air mystérieux plane autour de cette histoire, ce qui m’a donné envie d’aller jusqu’au bout, avec une fin que j’ai beaucoup aimé et qui m’a amenée à me poser d’autres questions.
Les personnage de C. S. Pacat sont frustrants car ils ne font jamais ce que le lecteur attend d’eux, une bonne frustration certes car on arrive à être surpris, on attend avec impatience la réaction de Damen, Laurent ou encore un personnage inattendu qui rentre en scène.
Une chose est sûre, ce premier tome m’a donné envie de lire la suite de cette trilogie avec un univers particulier qui bouscule les codes, un univers onirique sur fond d’intrigues politiques, de complots et d’affaires d’états. Je pense que les prochains tomes nous réservent bien des surprises, j’ai hâte de les découvrir.
Ce premier tome où il n’y a pas eu beaucoup d’action a servi à poser les jalons de l’univers du prince captif, à nous donner des pistes et nous laisser faire connaissance avec les principaux protagonistes de la saga. J’attends donc des prochains tomes qu’ils me surprennent et qu’ils soient plus dynamiques.
Que dire de plus? Le tome 1 du Prince captif est loin d’être focalisé sur une romance m/m (entre hommes), malgré son univers où ce sont les relations entre hommes qui sont acceptées (entre femmes également), au sein d’un royaume totalement imaginaire, avec des personnages intrigants, on ne sait pas si l’on doit les aimer ou les détester car ils évoluent constamment.
Je vous conseille de découvrir l’univers de C S Pacat si vous êtes fans de mystère et de royaumes imaginaires. Un roman bien atypique et étrange que j’ai bien aimé.
Djihane S.
Publicités

6 réflexions sur “Le prince captif, tome 1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s