Dieu me déteste

dieu me détesteTitre: Dieu me déteste
Auteure:
Hollis Seamons
Traductrice: Marie de Prémonville
Éditeur:
10/18
Nombre de pages: 234
Catégorie:
roman contemporain
Parution: 07/05/2015

Résumé de l’éditeur

« New York, hôpital Hilltop. Richard sait qu’il ne fêtera pas ses dix-neuf ans, mais il a une furieuse envie de vivre ! Et d’embrasser Sylvie, la jolie fille de la 302… Contre la montre, le corps médical et sa famille toquée, ce Roméo casse-cou décide donc de flamber ses derniers rêves. Jusqu’à jouer son destin au poker, dans un des plus beaux bluffs jamais montés contre le sort…
Ce roman bouleversant offre une leçon d’humour ravageuse et une extraordinaire leçon de vie. »

Avis 

C’est grâce à la page facebook des Éditions 10/18 que j’ai découvert ce livre. Après avoir lu de bons retours sur ce roman, j’avais très envie de le découvrir.

L’intrigue se déroule entre le couloir et les différentes chambres de l’hôpital Hilltop à New York. On y fait la découverte -surprenante- de ce Richard, cancéreux, en phase terminale. Le récit est à la première personne, ce qui appuie considérablement cette histoire. Instantanément, j’ai ressenti de l’affection (mais parfois un peu de pitié) pour ce garçon. L’autre personnage fort de l’histoire, c’est la jeune Sylvie, voisine de chambre de Richard et son histoire a réussi à me faire verser une larme.

Hollis Seamons, qui nous livre son premier roman, nous fait vivre un moment de courte durée. La lecture y est rapide, dans un langage « parlé » (ce qui colle parfaitement avec le personnage principal). Le style est juste, naturel et tellement réaliste. Cette auteure arrive à vous faire rire même avec des situations qui ne sont pas censées être drôles.

En revanche et je suis vraiment navrée d’avoir à le dire, je n’ai pas bien compris la fin du roman. C’est pourquoi cette chronique sera sans doute plus courte. Si quelqu’un veut me faire part de son avis sur ce roman, je ne dis pas non.

Malgré tout, ce roman est agréable à lire, et nous enseigne LA morale fondamentale : Vivre lorsque nous en avons encore le temps.

Pie coquette

Publicités

4 réflexions sur “Dieu me déteste

  1. J’ai juste ADORE ce roman : il m’a fait passer un nombre incalculable d’émotions ❤ La fin reste ouverte et j'ai trouvé ça réussi (ce qui est rare, d'habitude j'en ai horreur ^^). Ici l'histoire se passe aux soins palliatifs, on sait en commençant l'histoire comment ça va se terminer …
    J'avais écris un petit billet l'année passée, tu le retrouveras sur mon blog 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s