Un pas, puis d’autres vers Compostelle

11798398_10206229305123608_480067828_nJe tiens à remercier les Editions Vérone pour cette lecture.

Titre: Un pas, puis vers Compostelle
Auteur:
Frédéric Devaux
Éditeur: Editions Vérone
Nombre de pages: 181
Catégorie: 
Autobiographie, mémoires
Parution: 05/06/2015

Résumé de l’éditeur

Un matin, un premier pas, qui est finalement le prolongement d’une longue préparation. D’autres, nombreux, suivront pour atteindre Compostelle. Est-ce vraiment là le but ? Pourquoi décider d’affronter la route, les conditions climatiques, pourquoi ces efforts ?
Paradoxalement, c’est peut-être pour répondre à ces questions qu’on lace ses chaussures. Ou pour ces rencontres qui marquent une vie, ces échanges qui alimentent nos réflexions, ou juste pour le vol des grands rapaces, l’émerveillement à la découverte des Pyrénées qui se dessinent à l’horizon…

« Et s’il suffisait d’un premier pas ? L’espace d’un instant, oubliez les rigueurs du quotidien, et plongez avec moi dans ce monde parallèle qui côtoie tellement le nôtre, mais où la vie coule au rythme des pas de l’homme. Entre humour, humeurs et introspection, approchez, et partagez mon voyage, et ces deux mois de marche. »

Avis

Le pèlerinage de Saint-Jaques de Compostelle est un parcours que beaucoup de personnes entreprennent, l’envisageant soit comme un défi, soit comme un parcours spirituel ou humain.  il regroupe plusieurs itinéraires entre l’Espagne et la France, le Chemin de Compostelle est détenteur du label itinéraire culturel européen du fait qu’il soit important pour le patrimoine de l’Europe.

Un pas, puis d’autres vers Compostelle est une autobiographie d’un parcours mené par un homme qui avait ressenti la nécessité de faire le chemin de Compostelle, une envie de se retrouver seul face à lui-même et face à une nature qui ne cessera d’étonner les Hommes mais surtout ceux qui lui prêtent attention. Une entreprise qui n’est pas si facile à réaliser, deux mois de marche de de Vézelay à Santiago, loin de tout confort et du mercantilisme ambiant de nos sociétés. Je salue un tel courage car à travers ce récit on se demande si l’on est capable nous-même d’un pareil ouvrage. A 40 ans, à travers son parcours, Frédéric Devaux, nous livre une leçon de vie.

Tout au long de ce texte, j’ai apprécié la plume de l’auteur et les réflexions qu’ils nous offraient. Frédéric Devaux, avait décidé d’entreprendre cette extraordinaire aventure non pas pour des raisons religieuses mais plutôt pour se lancer un défi, par orgueil même, comme il nous l’expose au début de son texte, pour confronter ses corps et esprit à des situations qui peuvent être extrêmes.

Entre (re)découverte de soi, rencontres et remises en question, j’ai aussi souri, parce que Frédéric Devaux était chargé comme un baudet pour faire ce long parcours, tirant son chariot plein des commodités modernes alors que certains pèlerins n’avaient que le stricte minimum pour assurer leur survie. Il n’est pas facile de se débarrasser de ses habitudes tenaces et de son addition aux technologies de notre temps.

Voici une expérience authentique de dépassement de soi, physique et aussi moral. Un texte que j’ai eu du plaisir à lire et qui m’a rappelé un roman que j’ai lu, il y a quelques années Le Pèlerin de Compostelle de Paolo Coelho. En guise de conclusion, voici une citation qui résume bien ce texte.

« Le pèlerin revient de son périple avec une force en lui, une capacité à affronter certaines épreuves, à prendre des décisions qui peuvent demander un peu d’audace ou de courage »

Djihane S.

Publicités

2 réflexions sur “Un pas, puis d’autres vers Compostelle

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s