OLIVER ou la fabrique d’un manipulateur

oliver

Je tiens à remercier les Editions Denoël pour cette lecture.

Titre: OLIVER ou la fabrique d’un manipulateur
Auteur:
Liz Nugent
Traductrice: Edith Soonckindt
Éditeur:
Editions Denoël 
Nombre de pages: 256
Catégorie:
Suspense
Parution: 03/09/2015

 

Résumé :

Alice et Oliver Ryan sont l’image même du bonheur conjugal. Complices, amoureux, ils mènent la belle vie. Pourtant, un soir, Oliver agresse Alice avec une telle violence qu’il la plonge dans le coma. Alors que tout le monde cherche à comprendre les raisons de cet acte d’une brutalité sans nom, Oliver raconte son histoire. Tout comme les personnes qui ont croisé sa route au cours des cinquante dernières années. Le portrait qui se dessine est stupéfiant. Derrière la façade du mari parfait se cache un tout autre homme. Et lorsque le passé resurgit, personne n’est à l’abri, pas même Oliver.

Avis

Liz Nugent est née à Dublin, c’est donc tout naturellement qu’Oliver est irlandais. Avec ce premier livre à son actif, cette auteure place la barre très très haut. Cet ouvrage est un chef d’oeuvre. Je m’attendais à débuter le roman lentement jusqu’à ce que la scène de violence décrite sur la quatrième de couverture soit introduite, mais j’ai été agréablement surpris qu’elle n’arrive pas. Le roman est écrit d’une façon très originale, 7 narrateurs se succèdent pour relater un ou plusieurs épisodes de leur vie qui a un rapport avec Oliver. Ils ont tous appris que l’homme qu’ils croyaient connaître a frappé si violemment sa femme Alice qu’elle en est tombée dans le coma.

Le livre s’ouvre avec un chapitre narré par Oliver lui même, il nous décrit la soirée où il a frappé Alice pour la première fois. Il part décompresser quelques heures dans un bar du coin et en profite pour nous en dire brièvement plus sur lui. A son retour, Alice semble avoir découvert un lourd secret sur lui, il la frappe une seconde fois, puis encore et encore… Cette introduction nous plonge directement dans l’angoisse, pourquoi Oliver a t-il frappé Alice ? Qu’a t-elle découvert pour le pousser à une telle violence ? Qui est vraiment Oliver ? Toute ces questions trouveront réponse petit à petit au fil d’une lecture captivante.

Les premiers chapitres sont narrés par Barney, l’ex petit ami d’Alice et Michael, le frère de l’ex petite amie d’Oliver. Ils nous décrivent leurs vies, le moment où ils ont rencontré soit Alice soit Oliver et l’image qu’ils en avaient à ce moment là. Leur jeunesse peut paraître futile mais plus le roman avance et plus on se rend compte qu’elle a une place importante dans l’histoire. Le moindre détail est la pour expliquer qui est vraiment Oliver, mais lorsqu’on lit ces détails, on ne sait pas à quel point ils seront primordiaux. L’auteure arrive à nous surprendre, chaque événement a un sens, mais arrivé à le faire paraître anodin alors qu’il est essentiel est un véritable coup de maître de la part de Liz Nugent.

OLIVER ou la fabrique d’un manipulateur est un roman incroyable. Chaque personnage narrateur a sa propre façon de s’exprimer, a sa vie avant et après. Tout cela rend le récit extrêmement réaliste et crédible. Les chapitres ne se suivent pas chronologiquement, ils vont des années 1960 jusqu’en 2012 mais ils sont construits de façon à ce que les descriptions des narrateurs nous immergent dans une angoisse de plus en plus pesante. A mesure que l’histoire progresse, on se rend compte à quel point Oliver est énigmatique, trop énigmatique. Quelque chose cloche, toute sa vie est un mensonge.

Ce premier livre de Liz Nugent est un excellent roman à suspense dans une atmosphère sombre et un final à couper le souffle. Oliver est un personnage fascinant.

Fabien S.

3 réflexions sur “OLIVER ou la fabrique d’un manipulateur

  1. Pingback: Profil bas | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s