Jobs (film 2016)

jobsRésumé

Dans les coulisses, quelques instants avant le lancement de trois produits emblématiques ayant ponctué la carrière de Steve Jobs, du Macintosh en 1984 à l’iMac en 1998, le film nous entraîne dans les rouages de la révolution numérique pour dresser un portrait intime de l’homme de génie qui y a tenu une place centrale.

Avis

N’ayant pas lu le synopsis avant d’aller voir le film, j’ai été surpris par celui-ci. Le film ne retrace pas la vie du célèbre Steve Jobs, il en fait un portrait dans 3 moments clés de son histoire. Le film est en fait une succession de disputes, de problèmes à régler et de mises au point.

La première chose qu’on peut se dire à la fin du film c’est que Steve Jobs n’est pas la personnalité publique que l’on croit connaître. Il est si colérique qu’il se met toute son équipe à dos, même ses proches. Certains diront que c’est un mauvais film parce qu’il casse le mythe Steve Jobs.

Pour ma part j’ai plutôt apprécié ce biopic. Je n’ai pas vu le précédent avec Ashton Kutcher donc je ne pourrai pas comparer, mais celui de 2016 donne une autre image de l’homme emblématique qu’on connaît tous. Il faut gratter sous la surface pour comprendre le comportement de l’ancien PDG d’Apple. Cet homme est un visionnaire, il comprend les choses avant tout le monde. Des semaines, des mois voir même des années avant ses collaborateurs. Allez donner votre avis envers et contre tous alors que vous savez que vous avez raison et voyez si vous ne deviendriez pas colérique ou impulsif. Je ne saurai vous dire si tout ce qui est dit dans le film est vrai, si chaque mot de chaque dispute est véridique, si chaque conflit a vraiment existé. Cela dit, si un tel film a pu voir le jour, il y a forcément une part de vérité, peut être un peu exagérée à certains moments.

Certains diront que Steve Jobs est en fait une horrible personne ou que le film en lui même est mauvais et une insulte envers lui. Je leur répondrai que Steve Jobs est un homme qui est entré dans l’histoire. Il est dépeint comme un être égoïste et égocentrique dans ce nouveau biopic mais c’est pour mettre en avant toute ses qualités extraordinaires. L’être détestable qui est dépeint, l’est parce qu’il était incompris car il était en avance sur son temps.

Certains diront que le film est mauvais de par sa réalisation, mais c’est un parti pris. Le réalisateur a décidé de prendre cette direction si spéciale, à savoir une succession de disputes. Certes c’est assez déroutant, mais au final ça marche bien. J’ai en tête deux échanges entre Jobs et d’anciens collaborateurs, des échanges vraiment épiques. Des altercations qui nous laissent sans voix, avec une intensité telle qu’on en reste bouche bée, littéralement.

Au final, ce Jobs 2016 est spéciale et ne ravira pas les fans de Steve Jobs mais si on ne s’arrête pas qu’à la surface, le film glorifie quand même l’homme, porté par un Michael Fassbender toujours aussi talentueux.

Fabien et Djihane S.

4 réflexions sur “Jobs (film 2016)

  1. Je n’irai pas voir le film (je n’ai pas vu non plus celui avec Ashton Kutcher) mais je trouve intéressant qu’il soit vu de cette manière. Il est certain qu’il ne sera pas apprécié de plus, ce genre de biopic divise souvent. Quant à la part de vérité, qui peut vraiment savoir son ampleur ? Le film est sorti, ça en dévoile suffisamment. 🙂 En tout cas ton avis est tout à fait pertinent.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s