Anne et la maison aux pignons verts

Anne_et_la_maison_aux_pignons_verts__c1_largeJe tiens à remercier les éditions Zethel pour cette belle lecture.

Titre: Anne et la Maison aux pignons verts
Auteure: Lucy Maud Montgomery
Traducteur: Henri-Dominique Paratte
Éditeur:
Zethel
Catégorie: Jeunesse
Nombre de pages: 480
Parution: 07/06/2016

Résumé de l’éditeur

Née en Nouvelle-Écosse. orpheline à trois mois. Anne est récupérée par une série de familles d’accueil. Malgré la pauvreté, elle parvient à s’évader de sa sombre existence grâce à son imagination débordante. Elle lutte pour rendre les circonstances acceptables. recherche des âmes sœurs et trouve dans les livres une certaine consolation, tout en rêvant de fonder un jour sa propre famille. Curieuse, inventive, amoureuse de la vérité, Anne fait déjà preuve du sens de l’émerveillement et de l’espoir qui la caractériseront sa vie durant. Ce roman relate les événements à la fois tristes et loufoques de la vie de la rouquine à l’esprit débridé avant qu’elle ne se rende chez les Cuthbert, à l’Ile-du-Prince-Edouard…

Avis

Les éditions Zethel nous offrent un merveilleux voyage à travers les classiques jeunesse qui ont marqué leur temps, des intemporels qui peuvent ravir petits et grands. C’est autour d’Anne et la maison aux pignons verts de nous présenter un autre personnage haut en couleur. Ecrit en 1908 par une auteure canadienne, il est publié pour la première fois en France en 1964. La série d’Anne a eu de nombreuses adaptations: films, dessins animés et même un manga: Akage no Anne de Yumiko Igarash.

Matthew et sa soeur Marilla voulaient adopter un petit garçon pour les aider à la ferme mais à la place, c’est une petite fille qui se présente à la gare. Mathew se prend d’affection pour Anne dès leurs premiers échanges et tente de convaincre sa soeur de la garder. Celle-ci veut comprendre d’où vient l’erreur et veut même la renvoyer à l’orphelinat mais Anne est une petite fille si attachante qu’elle réussit à gagner même l’affection de Marilla. Entre bêtises et amitiés, on suit le quotidien de cette boule d’énergie qui ne laisse personne indifférent.

Anne est un personnage qui peut se montrer agaçant mais elle est très attachante, on se prend d’affection pour elle et on la suit volontiers dans toutes ses aventures et mésaventures. Elle déborde d’optimisme et a toujours le mot qu’il faut peu importe la situation. Elle devient une experte de bêtises en tout genre et le plus drôle dans l’histoire c’est qu’elle semble à chaque fois aussi surprise quand on lui reproche ses actes. On se demande à chaque chapitre ce qu’elle va encore pouvoir faire comme bourde mais attention, elle apprend toujours de ses erreurs.

La lecture de ce roman est fluide, le style d’écriture de Lucy Maud Montgomery est simple et efficace. Quand on lit ce genre de texte, on se demande toujours quelle est la morale de l’histoire ? Une morale incarnée par Anne que l’on suit au fil des pages et que l’on voit non seulement grandir mais aussi mûrir. Le but étant que le personnage mûrisse grâce aux expériences de la vie. Apprendre de ses erreurs est donc important pour mieux grandir.

Le texte paru en 1908 donne à voir une vision assez féministe de la femme. Anne semble être un electron libre et on l’encourage à poursuivre ses rêves qui se concrétisent à travers l’instruction, les études mais aussi par le fait qu’elle apprenne à faire ses propres choix. On voit d’ailleurs certaines vieilles dames s’opposer à l’idée de permettre à Anne de faire ce dont elle a envie et non ce que que son sexe devrait faire pour respecter les convenances. Il me semble que pour l’époque, ce sont là des idées assez avant-gardistes.

J’ai bien aimé découvrir ce classique de la littérature jeunesse. Anne et la Maison aux pignons verts est un intemporel, petits et grands peuvent l’apprécier et le lire pour passer un très bon moment en compagnie de la pétillante Anne ou pour apprécier la beauté du texte et son idéologie progressiste.

Djihane S.

Publicités

15 réflexions sur “Anne et la maison aux pignons verts

  1. Pingback: Challenge jeunesse / Young Adult | Les instants volés à la vie

  2. Pingback: Défi littéraire 2016 | Les instants volés à la vie

  3. Bonjour, je me suis permise de mettre ce billet en ajout sur mon blog pour ajouter à la liste de tout ce qui se passe avec Anne et ses beaux pignons verts. Je parle d’abord du dernier film avec Martin Sheen et de ce qui s’en vient de nouveau aussi autour de Anne.. J’espère que vous n’en serez pas choquée et viendrai partager chez moi votre amour pour ce roman. Mon billet paraitra demain. Merci d’avance, c’est que j’ai beaucoup aimé votre billet sur cette nouvelle parution. Je suis une fan de Lucy Maud Montgomery et je trouve le nom de votre blog très doux. 🙂

    Si vous pouvez écouter l’entrevue avec l’historienne qui parle de Lucy Maud, elle vous donnera raison quant au côté féministe et avant-gardiste de l’écrivain. Une entrevue vraiment intéressante. Bonne journée! 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s