Season Song, tome 2 : A hazy shade of winter

a hazy shade of winterJe tiens à remercier EDB pour cette très  belle lecture.

Titre: Season song, tome 2: A hazy shade of winter
Auteures:
Fleur Hana et Jacinte Nitouche
Éditeur:
EDB
Nombre de pages: 354
Catégorie:
Romance contemporaine
Parution : 01/10/2016

Résumé (spoilers)

Quand je me lève le matin, elle n’est pas là, à côté de moi. Quand je tends la main, elle ne la saisit pas. Quand j’ouvre les yeux, elle ne me sourit pas.
Au lieu de ça, quand je me lève le matin, c’est à Lolita que je pense. Quand je tends la main, c’est la sienne que je veux tenir. Quand j’ouvre les yeux, c’est ses lèvres que je veux voir s’étirer.
Je ne veux pas oublier Sixtine, je ne peux pas l’oublier. Mais je voudrais essayer de vivre.
Juste vivre…

Avis

Chronique du tome 1

Le tome 1 de Season song: Summertime est un roman qui m’a marquée. On y faisait la connaissance, entre autres, de Lou et de Six qui partent en road trip durant lequel elles se laissent porter par la vie, ses imprévus et ses rencontres. Une aventure émotionnelle intense avec une fin inattendue qui va chambouler plus d’une vie.

Dans A hazy shade of winter, deux ans après, nous retrouvons Medhi rencontré dans le tome 1. C’est un jeune homme dévasté et adepte de l’autodestruction. Il ne se remet toujours pas d’un drame qui a frappé sa vie, il le hante dans chaque pas qu’il fait. On a l’impression qu’il a tout simplement renoncé à vivre. Puis, il y a Lolita, jeune femme fragile qui a su triompher de son addiction pour la drogue et elle met toute son énergie dans la danse. Son objectif, réussir une audition pour intégrer la troupe de ses rêves. Quand ces deux-là se rencontrent, il y a des étincelles mais pas forcement celles de l’amour au début…

Quel plaisir de retrouver la plume de Jacinthe Nitouche et de Fleur Hana, le duo magique capable de nous narrer des histoires qui nous émeuvent et nous révoltent à la fois. Lire Season song c’est vivre une expérience émotionnelle avant tout. On se laisse entraîner par une histoire sombre où les personnages se battent avec leurs démons et leur passé.

Chapitre après chapitre, on redécouvre Medhi et on fait la connaissance de Lolita. J’avoue que n’étais pas particulièrement fan du personnage de Medhi dans le tome 1 mais il se révèle être plus qu’un bad boy. On serait tenté de le détester car il rejette toute personne voulant l’aider mais au fil des pages, il laisse petit à petit tomber sa carapace grâce à Lolita. Ce personnage est la touche féminine du livre, j’ai été émue par son parcours et par sa détermination. Sa fragilité n’est pas forcement un défaut car c’est grâce à elle qu’elle met tant de passion dans ses pas de danse et surtout c’est sa fragilité qui va donner à Medhi l’envie de changer.

J’ai adoré l’histoire de ce tome 2, car encore une fois, les auteures sortent des sentiers battus de la romance pour nous offrir un texte original et inoubliable. J’aime lire certaines tirades de nos personnages qui sont faites pour être encadrées, pour les lire quand tout va mal. Cette histoire, vous l’avez compris, parle à notre cœur. Je n’ai peut être pas pleuré pour ce tome mais j’ai été très touchée par Medhi et Lolita et j’ai hâte de lire le tome suivant. D’ailleurs, je ne sais pas ce que les auteures ont prévu mais j’aimerais beaucoup y retrouver Lou et Juan, Lou pas très présente dans ce tome et Juan, un séducteur que je voudrais bien voir chavirer pour la jolie Lou.

Ce que je continue à adorer dans cette saga, c’est la playlist que l’on a au début de chaque tome et que l’on retrouve au fil des pages. Des musiques écoutées par nos personnages et que l’on n’écoutera plus jamais de la même manière après avoir lu l’histoire de Medhi et de Lolita. Même les petites illustrations qui accompagnent le texte sont comme une mélodie qui illustre parfaitement l’univers de A hazy shade of winter. Une moto pour Medhi et des jambes de danseuse classique pour Lolita. C’est pour cela aussi que je tombe sous le charme des romans EDB car ils ont le souci du détail et ils rendent vivants leur livres.

A hazy shade of winter sème quelques nuances brumeuses dans nos cœurs en quête de romances pas comme les autres. Un second tome certes plus sombre mais cela ne l’empêche pas d’être aussi drôle et pétillant à l’image de ses auteures. Un vrombissement de moto, quelques pas de danses et de l’amour, encore de l’amour et Season song continue à nous enchanter.

Citation

« Quand tu touches le fond, il faut te relever de toutes tes forces et t’accrocher à ce qui t’entoure, parce que la vie continue quoiqu’il arrive. Et cette douleur que tu ressens, qui te déchire, fait partie de toi… Comme l’excitation, le manque, le courage, le plaisir. Toutes ces émotions qui sont la pour nous rappeler que les choses s’arrangeront, ça vaut le coup de continuer à se battre. » P. 236.

Djihane S.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s