La chimiste

la-chimisteJe tiens à remercier les Editions JC Lattès pour cette lecture.

Titre: La chimiste
Auteure:
Stephenie Meyer
Traductrice:  Dominique Defert 
Éditeur:
Editions JC Lattès
Nombre de pages: 555
Catégorie:
Thriller
Parution: 23/12/2016

Résumé

Dans l’une des agences les plus secrètes du gouvernement américain, Alex est appelée « La chimiste » pour sa capacité hors normes à savoir faire parler les criminels. Mais détentrice d’informations trop confidentielles, l’agence va vouloir sa mort et vite…
Après quelques mois, son ancien responsable lui offre la chance d’effacer la cible qu’elle a dans son dos. Une dernière mission… une dernière trahison ?
Elle se prépare au combat le plus difficile de sa vie mais un homme que tout devrait éloigner d’elle va bouleverser toutes les logiques, toutes ses certitudes…
Comment alors survivre à une chasse à l’homme quand on n’est plus seule à devoir se protéger ?

Avis

Quand Stephenie Meyer publie un nouveau livre, l’engouement pour ce titre est certain. J’ai eu moi aussi envie de découvrir La chimiste dont le synopsis m’intriguait. Sa couverture argentée contribue également à la beauté de l’objet.

Alex est une chimiste très douée qui travaillait pour une section gouvernementale secrète. Sa spécialité est de concocter des cocktails chimiques pour faire parler les criminels les plus récalcitrants. Mais tout va basculer quand son agence veut l’éliminer car elle détenait des informations sensibles qu’elle n’arrive même pas à identifier. Alors débute sa cavale. En voulant effectuer un dernier boulot pour son ancien employeur, tout en espérant gagner ainsi sa liberté, ce n’est que le début de nouveaux problèmes…

Ma lecture de La chimiste a été fastidieuse, j’ai dû  m’accrocher pour le finir. Le premier élément qui m’a interpellée ce sont les nombreuses longueurs dans le texte. L’histoire est intéressante mais manque cruellement d’action. Peut être que l’auteure a volontairement écrit son roman avec un rythme lent, pour se démarquer mais cela ne m’a pas séduit.

Toutefois, La chimiste a des points faibles mais aussi des points forts. Commençons par les points faibles, comme cité plus haut, il y avait beaucoup de longueurs dans le texte. J’aurais aimé qu’il y ait des ellipses pour passer sur des éléments qui peuvent paraître accessoires pour l’histoire. La chimiste n’est pas aussi dynamique et palpitant qu’un thriller, c’est pour cela que je me suis demandée si c’en était vraiment un. Il serait plutôt un roman, mélange de course-poursuite et de romance avec un soupçon de secrets d’état. 555 pages peuvent paraître longues à lire lorsque l’intrigue manque de rebondissements et d’action.

Quand on arrive à passer outre ces longueurs, on appréciera les quelques rebondissement qui ponctuent le texte. J’avoue les avoir accueillis avec beaucoup d’enthousiasme car ils cassaient la monotonie de ma lecture. De ce fait, l’un des points forts de La chimiste est une intrigue intéressante qui arrive tout de même à titiller notre curiosité et nous donner envie d’aller jusqu’au bout de ce texte. Même si le tout reste classique, j’ai apprécié l’histoire.

Autre élément positif, les personnages ou plus précisément Alex, la chimiste, la femme aux multiples identités. Elle peut autant vous toucher que vous donner froid dans le dos. Ce n’est pas une personne que l’on voudrait avoir pour ennemi, elle saura vous tuer d’une manière à ne pas laisser de trace du meurtre. J’ai beaucoup aimé ce personnage et son évolution, surtout lorsqu’elle rencontre Danny mais je ne vous en dirai pas plus. Leur romance est touchante.

Finalement, l’exploit de l’auteure est de savoir garder son lecteur jusqu’au bout malgré les quelques éléments (cités plus haut) qui pourraient nous faire abandonner notre lecture. D’autant plus que le genre de ce roman est assez difficile à définir. Je pense que cette histoire serait plus adaptée au cinéma qui saura lui insuffler le dynamisme dont elle manque.

En somme, La chimiste est une assez bonne lecture malgré les longueurs qui alourdissent et desservent le texte. Les derniers chapitres sont les meilleurs, il faut donc être patient pour arriver au bout de cette lecture.

Djihane S.

Publicités

12 réflexions sur “La chimiste

  1. J’ai également passé un très bon moment avec ce livre : j’ai aimé son côté sombre, calculé et le fait qu’il me rappelle davantage « Les âmes vagabondes » que « Twilight ». Par contre, je l’ai trouvé un peu trop prévisible : dès le départ, on sait que ça ne peut que bien finir…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s