La grande muraille

la-grande-murailleSynopsis

Entre le courage et l’effroi, l’humanité et la monstruosité, il existe une frontière qui ne doit en aucun cas céder. William Garin, un mercenaire emprisonné dans les geôles de la Grande Muraille de Chine, découvre la fonction secrète de la plus colossale des merveilles du monde. L’édifice tremble sous les attaques incessantes de créatures monstrueuses, dont l’acharnement n’a d’égal que leur soif d’anéantir l’espèce humaine dans sa totalité. Il rejoint alors ses geôliers, une faction d’élite de l’armée chinoise, dans un ultime affrontement pour la survie de l’humanité. C’est en combattant cette force incommensurable qu’il trouvera sa véritable vocation : l’héroïsme.

Bande annonce

Avis

Après avoir vu la bande annonce explosive de La grande muraille, j’avais très envie de voir ce film. Une chose est sûre, j’étais certaines que le visuel serait à la hauteur des extraits du film.

Imaginez si la grande muraille de Chine avait été construite pour repousser des monstres, qui revenaient tenter de la traverser tous les 60 ans. William, un mercenaire capturé et emprisonné avec son compagnon de voyage à l’intérieur de cette muraille découvre ce secret. Au début sceptique, il décide de prendre part au combat protégeant l’humanité contre cet envahisseur.

Le premier élément qui nous interpelle, est la beauté du visuel du film. Les costumes sont magnifiques, les paysages oniriques et les effets spéciaux spectaculaires. J’ai adoré voir le tout en 3D qui par ailleurs est vraiment utile et bien faite. Du début jusqu’à la fin, les images sont à couper le souffle. J’avais l’impression de voir une légende prendre forme sous mes yeux, une légende grandeur nature.

La grande muraille est un film qui mise sur son visuel pour plaire à un large public et c’est en cela que réside sa faiblesse. J’ai certes beaucoup aimé le spectacle offert mais c’est dommage que l’histoire soit aussi prévisible. Le déroulement de l’action était assez classique et manquait d’originalité. Malgré le fait que l’on passe un très bon moment, j’avoue que le film marquera pas mon année cinématographique.

Côté personnages,  Matt Damon (William) était bien mis en l’avant au détriment de son compagnon Pero joué par Pedro Pascal. J’ai aimé les voir enchaîner les cascades en tout genre. Mention spéciale pour Jing Tian dans qui joue le rôle de Lin Mae, un personnage féminin badass, une guerrière hors pair.

La grande muraille est un film qui vous en met plein les yeux avec un excellent visuel même si son histoire est prévisible et manque d’originalité.

Djihane S.

8 réflexions sur “La grande muraille

  1. C’est ce qui ressort de la bande-annonce…
    Par contre je suis perplexe sur cette histoire de monstres, car en vrai, la Grande Muraille a été construite pour repousser les envahisseurs « barbares », les non-chinois, les sans-culture… Une extrapolation de comment les chinois voient en fait le monde extérieur?
    Sinon je suis sure que Matt Damon est au top!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s