Passenger, tome 1

Je tiens à remercier les Editions Milan pour cette lecture.

Titre: Passenger, tome 1
Auteure:
Alexandra Bracken
Traductrice: Leslie Damant-Jeandel
Éditeur:
Milan/ Page turners
Nombre de pages: 478
Catégorie:
Jeunesse, fantastique
Parution : 22/02/2017

Résumé

Soudain propulsée dans un couloir du temps, Etta, adolescente de 17 ans qui vit à New York, se retrouve sur un navire négrier en plein Atlantique au xviii e siècle. Cet événement marque le début d’une quête en plusieurs lieux et époques lui apprenant la vérité sur sa famille. Faute de retrouver un astrolabe, le futur de la jeune fille n’existera plus, et le monde tel qu’elle le connaît sera bouleversé à jamais.
A New York de nos jours, Etta s’apprête à jouer du violon pour un gala au Metropolitan Museum. Dans les coulisses, elle tombe dans un couloir du temps qui la conduit à bord d’un navire sur l’océan Atlantique en 1776.
Elle y rencontre Nicholas, qui la suivra à New York en 1776, puis à Londres en 1940, avant Angkor en 1685, Paris en 1880, en passant par les ruines de Palmyre et Damas en 1599. Chaque lieu, chaque époque leur permet de trouver un indice dans leur quête de l’astrolabe, et de se rapprocher un peu plus.
Etta comprend peu à peu qu’elle appartient à la grande famille des voyageurs dans le temps et qu’elle doit affronter le terrible Cyrus Ironwood, qui manipule le temps à différentes époques pour mieux servir ses intérêts.

Avis

Le concept de Passnger semblait très prometteur mais malheureusement, je n’ai pas été totalement séduite par ce premier tome. Même si la romance m’a plu, elle prend souvent le dessus sur le reste. Dans ce genre de roman, je suis plutôt en attente de plus d’action et d’un rythme plus effréné. De plus, le roman a pris son temps pour démarrer. J’ai bien aimé ce roman.

L’histoire, à des moments, ne manque pas d’intérêt lorsque l’on découvre le principe du voyage dans le temps et les différentes époques. Egalement, les règles à n’absolument pas enfreindre pour ses voyageurs hors du commun. Ajoutons à cela le fait que l’univers de Passenger soit intéressant. A d’autres, le rythme est lent et les rebondissements se font rares.

Ajoutons à cela le fait que je ne me suis pas vraiment attachée au deux personnages principaux: Etta et Nicholas. J’ai ressenti une certaine distance qui m’empêchait de les atteindre. Je ne les ai pas détestés, ils présentent chacun une personnalité très différente. Nicholas traîne avec lui son passé et sa couleur de peau ne lui permet pas de voyager aisément à toutes les époques.

D’un côté, j’ai apprécié Passenger pour un concept de voyage dans le temps intéressant, original et bien élaboré, je n’ai pas noté d’incohérences le concernant et l’histoire tient la route. De l’autre, ce premier tome peut paraître assez introducteur, en espérant que le suivant sera plus dynamique.

Djihane S.

3 réflexions sur “Passenger, tome 1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s