Les griffes et les crocs

Je tiens à remercier les Editions Denoël pour cette excellente lecture.

Titre: Les griffes et les crocs
Auteur: 
Jo Walton
Traductrice: Florence Dolisi
Éditeur: 
Editions Denoël 
Nombre de pages: 415
Catégorie: 
Fantasy
Parution: 21/09/2017

Résumé

Bon Agornin repose sur son lit de mort, à proximité de son trésor. Il vit ses derniers instants et toute sa famille est là : son fils Penn, qui est prêtre ; sa fille Berend, qui a fait un beau mariage ; Avan, qui suit son petit bonhomme de chemin à Irieth ; Haner et Selendra, les cadettes. Bon Agornin tient absolument à se confesser à son fils aîné. Il veut partir absous de ses péchés, d’autant que ceux-ci sont immenses : afin de pouvoir devenir un dragon de soixante-dix pieds de long, capable de voler et de cracher du feu, Bon a dévoré son frère et sa soeur. C’était une autre époque , se justifie-t-il, avant de mourir. Avant d’être dévoré à son tour par ses héritiers, comme le veut la coutume chez les dragons

Avis

Les griffes et les crocs est un livre qui sort de l’ordinaire. Une histoire de dragons voyez vous. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il s’agit d’un ovni mais il est indéniablement appart. Avez vous déjà vu un synopsis résumer moins de dix pages d’un roman ? Sachez que celui-ci fait partie de cette catégorie. Très vite je me suis donc demandé quelle sera l’intrigue. C’était une lecture menant vers l’inconnu. Chaque page tournée est un pas de plus dans ce monde peuplé de dragons.

Ce monde décrit pendant seulement 400 pages m’a paru très vaste et très complexe. C’est une véritable société qu’a créé Jo Walton. Un présent avec ses règles et ses convenances et un passé pour chaque dragonnet. Une vraie fantasy à part entière. J’ai adoré me plonger dans cet univers et toutes ses règles et ses convenances. Moi qui déteste cela chez les hommes d’une époque lointaine, j’étais tout ouïe pour celles des dragons.

Comme toute fantasy qui se respecte, beaucoup de personnages sont présents ou simplement cités. Si au début du roman il était difficile de s’y retrouver et de différencier les dragons les uns des autres, puisque toute la famille Agornin est présente en même temps, on y parvient plus facilement quand ils se séparent pour reprendre le cours de leurs vies. Chaque enfant du vieux Bon Agornin a droit à ses chapitres, apportant un nouveau flot de dragons, mais il est plus aisé de les distinguer parce qu’on les associe à une situation donnée.

J’ai aimé pratiquement chaque dragon décrit dans ce roman. J’étais fasciné par ma lecture, j’ai tourné chaque page avec l’envie d’en savoir plus sur ce monde, pas seulement l’intrigue. J’ai aimé le choix de l’auteur d’avoir greffer à l’intrigue principale, une multitude de petites intrigues qui concernent chaque personnage. Aucune de ces histoires n’était en dessous d’une autre en terme d’intérêt. Au final, tout était lié et tout était utile pour la fin majestueuse de ce récit.

Les griffes et les crocs est un coup de cœur. Une excellente fantasy qui fera aimer les dragons à n’importe qui. Une narration fluide et rapide, avec un fin en apothéose. 

Fabien S.

5 réflexions sur “Les griffes et les crocs

  1. Pingback: Les griffes et les crocs — Les instants volés à la vie – musnadjia423wordpress

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s