La petite herboristerie de Montmartre

Je tiens à remercier les Editions Charleston pour cette lecture.

Titre: La petite herboristerie de Montmartre
Auteure: 
Donatella Rizzati
Éditeur: 
Editions Charleston
Traductrice:
Léa Tozzi
Parution : 
09/05/2017
Catégorie: 
roman
Nombre de pages: 
464

Résumé 

Paris, novembre 2004. Viola Consalvi passe pour la première fois la porte d’une herboristerie tout près de la rue Lepic, à Montmartre. Pour cette passionnée de naturopathie, la découverte de ce lieu hors du temps est un véritable coup de foudre. Au contact de cet endroit magique et de sa propriétaire, Gisèle, la jeune étudiante se conforte dans son choix d’étudier la médecine alternative, choix que n’a hélas pas accepté sa famille. Son diplôme en poche, Viola retourne à Rome et rencontre l’amour en la personne de Michel. S’ensuivent six ans de bonheur, qui volent en éclat quand Michel décède brutalement d’un arrêt cardiaque. Bouleversée, anéantie, Viola se sent basculer. Au plus fort de la tourmente, une idée lui traverse soudain l’esprit : et si elle retournait à Paris, là où tout avait commencé ?

Avis

Viola est désespérée car elle n’arrive pas à se remettre d’une dure épreuve, elle a perdu l’amour de sa vie, son mari décédé suite à une maladie. Elle décide de revenir à Paris auprès de son amie Gisèle qui tient une herboristerie à Montmartre. Elle pourra utiliser sa formation de naturopathe pour aider les clients de la boutique avec une médecine alternative. Réussira-t-elle néamoins à guérir elle-même de son chagrin et à reprendre sa vie en main ? Entre l’Italie et la France (Paris), cette femme va nous livrer toute son âme.

J’ai beaucoup aimé cette lecture. J’ai été très touchée par le destin de Viola, cette belle italienne qui n’arrive pas à panser ses blessures. J’ai été très émue par l’immense amour qu’elle ressent pour son défunt mari. Impossible de tourner la page quand on aime si profondément une personne. A Paris, grâce à Gisèle et à d’autres rencontres, elle arrivera à retrouver un semblant d’équilibre, à y voir plus clair. Ce roman est une leçon de vie pour notre héroïne mais également pour son lecteur.

Les émotions sont au rendez-vous. On se laisse volontiers embarquer dans la vie de Viola. Le processus de deuil, l’amour et l’amitié s’y mêlent pour nous offrir un récit émouvant et plein de sentiments. Qu’ils soient positifs ou négatifs, ces sentiments, sont décrits avec beaucoup de force et de justesse par Donatella Rizzati.

La richesse de ce roman se traduit aussi à travers tout ce que l’on apprend sur  le reiki, l’iridologie et la naturopathie. D’ailleurs, les chapitres sont enrichis de recettes et conseils dans ces domaines. Des fiches que l’on peut choisir de lire, de survoler ou d’ignorer pour y revenir plus tard. Elles n’étaient pas toutes pertinentes pour moi mais elles ont l’avantage de nous donner de bonnes pistes à explorer.

J’ai trouvé les personnages de ce roman profondément humains. Viola m’a touchée en plein cœur, Gisèle m’a attendrie et j’ai adoré Romain que j’ai trouvé charismatique. Ses discussion et chamailleries avec Viola m’ont autant faite sourire qu’émue. En définitif, La petite herboristerie de Montmartre est une jolie découverte qui oscille entre tristesse et tendresse.

Djihane S.

2 réflexions sur “La petite herboristerie de Montmartre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s