Un été près du lac

Je tiens à remercier les éditions Belfond pour cette lecture.

Titre: Un été près du lac
Auteure: 
Heather Young
Traductrice: Carla Lavaste
Éditeur: Belfond
Collection: Le cercle Belfond
Nombre de pages: 380
Catégorie:
roman contemporain
Parution : 21/09/2017

Résumé

À la mort de sa grand-tante Lucy, Justine, trentenaire mère de deux fillettes, hérite d’un vieux chalet familial, niché sur les bords d’un lac du Minnesota. Pour la jeune femme, ce legs est un don du ciel, une chance unique de fuir San Diego et les accès de colère de son fiancé.
Mais, alors que Justine prend possession des lieux, elle est rapidement happée par l’ambiance étrange de cette bâtisse : ici, le temps s’est arrêté en 1935. Des objets, des photos, des vêtements, tout rappelle cette petite fille disparue à l’âge de six ans, Emily.
Et bientôt, Justine découvre le journal de sa grand-tante Lucy, ainsi que la terrible histoire d’une famille détruite par les drames… Que s’est-il passé ce matin de l’été 1935 ? Que savait Lucy de la disparition de sa petite soeur ? Et si c’était à elle, Justine, de trouver la vérité pour libérer les siens d’un secret vieux de soixante ans ?

Avis

Sous cette belle couverture se cache une saga familiale qui met en scène le portrait de femmes s’étendant sur quatre générations. Nous suivons tantôt la narratrice Justine et ses deux filles: Mélanie et Angela dans le présent, les années 1990. Et la narratrice Lucy et des deux sœurs Lilith et Emily dans les années 1930. Leurs vies sont pleines de secrets et de combats. Ce roman avait tout pour le plaire, et pourtant…

Justine est une mère très à cheval sur le bien être de ses deux filles Mélanie et Angela. Après le départ de leur père, elle tâche de les élever et elle vit avec un homme qui m’a semblé bien louche. Elle était très fragile et c’est son quotidien que j’ai le moins apprécié car j’ai trouvé qu’il ne s’y passe pas grande chose de significatif pour l’histoire. Certes, elle va prendre une sacré décision et vouloir prendre un nouveau départ mais je l’ai trouvée très maladroite dans sa façon de faire. De plus, sa fille aînée m’a juste exaspérée, certes, c’est une adolescente mais mon dieu, quelle est insupportable avec son attitude de rejet constant et elle est surtout très ingrate.

L’histoire de Lucy et de ses sœurs avait pour cadre, la résidence de vacances de la famille Evans. Au bord d’un lac dans le Minnesota. On les suit dans leur quotidien et ce sont les rivalité fraternelles qui sont mises en avant. Emily est la petite dernière, très choyée et aimée. Lilith l’aînée jouit d’une liberté et d’une autorité naturelles. Lucy au milieu de tout cela se cherche, elle chérit chaque seconde d’attention que Lilith lui accorde. Elle veut tellement lui plaire qu’elle est prête à malmener leur petite soeur pour le bon plaisir de Lilith. La mère est plutôt effacée, quant au père, ses pensées sont très dirigées par la religion qu’il interprété à sa sauce.

C’est l’histoire de Lucy qui m’a finalement le plus intéressée, même si je trouve qu’il a fallu du temps à son récit pour démarrer. Les secrets et révélations que j’attendais arrivent assez tardivement mais j’ai trouvé que ça valait le détour. Ce qui m’a également désarçonnée dès le début du roman est la plume de Heather Young que j’ai trouvé très descriptive. Cela a pour conséquence d’installer des longueurs dans le texte et de ralentir le rythme. De ce fait, j’ai trouvé que la narration manquait de dynamisme. C’est pour cela qu’Un été près du lac n’a pas pu totalement me séduire.

Malgré le manque de dynamisme du récit, la plume descriptive et le personnage de Justine qui n’a pas su me toucher, j’ai bien aimé cette lecture puisque le récit gagne en intérêt lors des derniers chapitres du roman grâce à l’histoire narrée par Lucy. Heather Young y souligne tout le poids des secrets qui pèsent sur une famille et comment il remodèlent leurs personnalités et leurs vies. Une atmosphère très sombre et parfois glauque y règne. Je trouve juste dommage qu’il faille attendre les derniers chapitres pour que l’auteure nous révèle toute la noirceur du passé de la famille Evans.

Djihane S.

2 réflexions sur “Un été près du lac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s