Godblind tome 1

Je tiens à remercier les éditions Bragelonne et Babelio pour cette lecture.

Titre: Godblind
Auteure: Anna Stephens
Éditeur: 
Bragelonne
Traducteur: 
Arnaud Demaegd
Parution : 
18 octobre 2017
Catégorie: 
Fantasy
Nombre de pages: 
408

Résumé de l’éditeur

DEPUIS DES MILLÉNAIRES, LES MIRÉCÈS ADORENT LES DIEUX ROUGES ASSOIFFÉS DE SANG. Bannis des terres fertiles du Rilpor, ils vivent à la dure dans les montagnes glacées. Mais leur nouveau roi planifie l’invasion de leur pays d’origine… alors que le prince de Rilpor, qui conspire contre son père dont il convoite le trône, se tourne à son tour vers les sinistres rituels des Dieux Rouges. Dom Templeson fait partie des Sentinelles qui veillent sur la frontière. C’est aussi le devin le plus puissant que l’on ait vu depuis des générations. Et il cache de sombres secrets qui risquent d’être révélés le jour où Rillirin, une esclave mirécès en fuite, fait irruption dans son village, blessée et à bout de forces. Grâce à leurs dons comme à leurs liens avec l’ennemi, Dom et Rillirin pourront-ils sauver le Rilpor de la guerre qui s’annonce ?

Avis

Moi qui suis plutôt adepte de la high fantasy, j’ai adoré Godblind. Le monde qu’a créé Anna Stephens est simple mais efficace. Il n’est pas nécessaire d’avoir une mythologie et un passé long comme un bras pour rendre une fantasy plaisante à lire. J’ai pris beaucoup de plaisir en me plongeant dans le Rilpor, entre Dieux rouges et Dieux de la lumière. Une opposition facile à comprendre, le bien contre le mal. Une carte en début du livre suffit pour ne pas se perdre dans les nombreux lieux parcourus par les personnages principaux.

La narration se fait à travers une dizaine de personnages et les chapitres sont très courts. L’auteure ne perd pas son temps en fioritures. L’histoire avance très vite, il n’y à rien d’inutile dans ce récit. Il y a pas mal d’ellipses pour se focaliser uniquement sur l’histoire principale. Moi qui suit lent dans mes lectures, je l’ai fini en seulement quelques jours. Un véritable page-turner.

J’ai aimé chaque personnage que l’on suit en tant que narrateur. Anna Stephens a réussi le pari de les rendre tous charismatiques, que ça soit les bons ou les mauvais. Malgré le saut rapide d’un protagoniste à un autre, je n’ai senti aucune frustration parce que chaque profil était intéressant. Chaque personnage fait avancer l’histoire principale où qu’il soit dans le Rilpor. L’auteure est peut-être sadique avec ses héros, mais pas avec le lecteur. Nos attentes sont souvent exaucées, les personnages se rencontrent assez tôt dans le récit.

Le seul petit point faible en rapport avec l’histoire, c’est qu’elle ne m’a pas souvent surpris. Je n’ai pas non plus deviné chaque événement avant qu’il se produise mais je n’ai pas été stupéfait par la tournure du récit. En revanche, j’ai beaucoup apprécié le ton sombre employé par l’auteure. Je n’irais pas jusqu’à classer Godblind dans la case dark fantasy mais cela s’en approche. J’aime le côté sanglant et sans pitié dans une fantasy, l’impression qu’aucun personnage n’est supérieur à l’histoire.

La simplicité n’a rien de négatif dans une fantasy. Godblind est parfait pour découvrir ce genre. Un début en douceur pour éventuellement découvrir la high fantasy. C’est un coup de cœur.

Fabien S.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s