Boys don’t cry

Je tiens à remercier les Editions Hachette (Le livre de pochepour cette lecture.

Titre: Boys don’t cry 
Auteur:
Malorie Blackman
Traductrice:  Amélie Sarn
Éditeur: 
Hachette
Collection: Le livre de poche jeunesse
Nombre de pages: 288
Catégorie: contemporain/ young adult
Parution : 10/01/2018

Résumé

Dante attend les résultats de ses examens. Le courrier qui lui ouvrira les portes de l’université. De sa future vie. Celle dont il a toujours rêvé. Mais quand on sonne enfin à la porte, ce n’est pas le facteur, c’est Mélanie. Son ex-copine, dont il n’a plus entendu parler depuis des mois. Avec un bébé. Le sien. Le leur. Etre père à 17 ans ? Il y a de quoi pleurer. Mais les garçons ne pleurent jamais…

Avis

C’est la première fois que je découvre la plume de Malorie Blackman avec un titre que je veux lire depuis longtemps.

L’histoire de Dante, un adolescent sérieux qui rêve d’aller à l’université et d’avoir une vie bien remplie. Ses projets sont contrariés quand il se retrouve avec un bébé sur les bras, à 17 ans. On fera aussi la connaissance de son jeune frère, Adam, qui assume son homosexualité mais à quel prix ?

J’ai beaucoup aimé cette lecture car j’ai été touchée par les deux personnages du roman. Dante et Adam, se retrouvent à devoir gérer des questions d’adultes alors qu’ils ne sont eux-même que des enfants. Être parent est déjà un métier pas très facile à gérer par les grandes personnes, ça l’est encore plus quand un adolescent de 17 ans se retrouve père, du jour au lendemain. Le début du roman a été très angoissant pour moi car l’auteur a réussi l’exploit de nous faire ressentir les émotions de Dante.

Je me sentais tout aussi prisonnière que lui: élève brillant, Dante devra prendre la décision la plus difficile de sa vie. Abandonner son bébé Emma ou laisser tomber ses rêves et ses projets. Au début, l’adolescent n’aura pas forcément les meilleures des réactions par rapport à cette intrusion dans sa vie. J’ai aimé le voir évoluer et grandi au fil des pages.

Dante se révèle être un jeune homme avec un grand cœur et beaucoup de courage. Choisira-t-il d’être père finalement ? Adam n’aura pas non plus la vie facile quand on sait à quel point la haine qui germe dans les cœurs de certains contre les homosexuel est très présente dans notre société. Faut-il pour autant vivre cacher pour vivre heureux ?

Boys don’t cry est une très belle lecture pleine d’émotions. A travers deux personnages hauts en couleur, Malorie Blackman dépeint toute la haine qui germe dans nos société qui rejette les personnes qui ne rentrent pas dans un moule. Son roman est aussi une leçon de vie, d’espoir et de tolérance. Les adolescents parents ou l’homosexualité, deux thèmes forts.

Djihane S.

Publicités

7 réflexions sur “Boys don’t cry

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s