Si c’est pour l’éternité

Je tiens à remercier les Editions Nathan pour cette lecture.

Titre: Si c’est pour l’éternité 
Auteur: 
Tommy Wallach
Éditeur: 
Nathan
Traducteur: 
A. Guitton 
Parution :
08/02/2018
Catégorie:
Young adult 
Nombre de pages: 
320

Résumé

Parker Santé ne parvient plus à parler depuis la mort de son père, il y a cinq ans. Tandis que ses camarades de classe postulent pour l’université, lui préfère sécher le lycée et traîner dans les halls des hôtels de San Francisco pour voler les riches voyageurs. Un jour, il rencontre Zelda Toth, une étrange jeune fille aux cheveux argentés qui prétend avoir plus de 200 ans. Lorsqu’elle lui dit vouloir se suicider, Parker fait un pacte avec elle : Zelda dépensera toute sa fortune avec lui s’il s’engage à poursuivre ses études pour devenir écrivain. Mais Parker, qui est tombé amoureux, a un autre objectif : essayer par tous les moyens de lui redonner goût à la vie.

Avis

Tommy Wallach est un auteur spécialiste des histoires atypiques. J’avais lu son précédent roman Si c’est la fin du monde qui était un curieux ovni qui nous plongeait dans la vie de plusieurs personnages qui attendaient la fin du monde.

Dans si c’était pour l’éternité on retrouve une atmosphère étrange à travers l’histoire de deux personnages insolites. Parker rencontre Zelda dans un hôtel de riches, la première chose qui l’attire chez elle c’est une particularité physique, elle a les cheveux argentés. Il veut ensuite la voler et c’est ainsi que débute leur histoire.

Le point fort de ce roman, ce sont indéniablement ses personnages. Parker est muet depuis la perte de son père, à la place de la parole, il écrit. Il emmène partout un carnet qui lui sert pour communiquer mais surtout pour imaginer d’indénombrables histoires. Il adore traîner dans les hôtels. Zelda quant à elle, a l’air d’être une adolescente complètement en décalage avec son époque. Elle a un drôle de secret qu’elle décide de partager avec Parker. Beaucoup de mystère l’entoure.

J’ai adoré Parker et Zelda. Deux personnalités hors normes dont la rencontre va engendrer une magnifique histoire d’amour et d’amitié. Deux âmes qui ont perdu foi en l’humanité et surtout en la vie. Chacun va marquer l’autre d’une manière indélébile et c’est ce qui fait la beauté de ce texte. Une certaine poésie s’en dégage, comme si le lecteur est convié dans une bulle aussi étrange qu’onirique et c’est ce qui m’a fait aimer ce roman.

Tommy Wallach traite de sujet forts et percutants tels que le suicide et la gestion du deuil. Il nous parle aussi de la solitude humaine, de cette tristesse que certains ressentent et qui est liée à un vide qui reste impossible à combler. Le roman est bien plus profond que l’on pourrait croire. Même si Parker use d’un ton assez léger pour nous narrer la rencontre qui a changé sa vie, on y trouve également des questions existentielles.

L’histoire racontée dans Si c’est pour l’éternité m’a autant touchée que ses deux héros: Parker et Zelda. Un texte sur la tristesse humaine et sur les rencontres qui changent une vie. Aussi poétique qu’atypique. Une belle leçon de vie malgré un petit côté sombre. J’ai adoré ce roman pour son étrangeté, ses personnages et la touche de fantastique qui fait toute la différence.

Djihane S.

Publicités

4 réflexions sur “Si c’est pour l’éternité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s