Mindhunter saison 1

Synopsis

En 1977, à l’aube de la psychologie criminologique et du profilage criminel au sein du FBI, les agents Holden Ford et Bill Tench vont s’entretenir avec plusieurs tueurs en série. Ensemble, et avec l’aide de la psychologue Wendy Carr, ils vont tenter de cerner la personnalité de nombreux meurtriers afin d’acquérir les connaissances nécessaires à la résolution d’affaires criminelles.

Bande annonce

Avis

Mindhunter est l’adaptation en série du livre Mindhunter : Dans la tête d’un profileur de Mark Olshaker et John E. Douglas. Il y a actuellement 1 saison disponible sur Netflix mais la deuxième est d’ors et déjà commandée.

Mindhunter raconte comment deux agents du FBI s’y sont pris pour mieux comprendre la personnalité des meurtriers afin de pouvoir les arrêter plus facilement. Bien que romancé, cette histoire s’inspire de faits réels.

Il y a des sujets peu ragoutants qui restent fascinants. Les meurtriers on ce petit quelque chose qui fait qu’on s’intéresse à eux. Il n’y a qu’à voir tous les portraits que les médias dressent des terroristes de nos jours. Je ne me savais pas intéressé par les meurtriers, et pourtant dans Mindhunter, ça m’a captivé. Connaître la psychologie de certain des plus grands tueurs en série de notre époque était captivant.

Le rythme de la série est plutôt lent mais une fois les premiers épisodes passés et la machine en route, ce n’est pas si désagréable que ça. Une série sans action, tout est centré sur la psychologie des personnages. Les confrontations entre les deux agents du FBI et plusieurs tueurs en série. Le bien contre le mal. La raison contre la folie. Entendre parler ces prisonniers sur leurs habitudes lugubres, leur enfance, leur vie, ce qui les a mis sur le mauvais chemin… chacun de leur mot reste dans l’air, il y a une tension qui s’installe. On en deviendrait presque aussi nerveux que les agents du FBI.

On a l’aperçu du travail de ces deux agents qui font tout pour en apprendre plus sur les criminels et pouvoir trouver des récurrenced. Pouvoir arrêter les meurtriers le plus tôt possible. On s’aperçoit vite qu’ils n’ont pas la vie facile eux non plus. Ils n’ont pas vraiment l’appui de leur direction, chaque avancée n’est qu’hérésie avant d’être confirmée. Et puis il y a les voyages, traverser les Etats-Unis de long en large et s’éloigner de leurs familles n’est pas de tout repos.

La série se laisse regarder. Il n’y a que 10 épisodes dans la première saison alors c’est plutôt rapide. 

Fabien S.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s