Ropero

Je tiens à remercier les Editions Hachette pour cette lecture.

Titre: Ropero
Auteure: Cathy Berna
Éditeur: Hachette
Collection: Young adult
Nombre de pages: 280
Parution : 13/06/2018

Résumé

Le billet est-là, sur la table, Léonie hésite. Un festival électro-rock en plein air, ce n’est pas son truc. Ce qu’elle aime, elle, c’est la guitare, la musique classique. Mais ce pass, c’est peut-être une chance de s’évader. D’oublier cette maladie qui lui fait perdre la vue et ces gammes qu’elle ne prend plus plaisir à jouer. Alors, Léonie se lance. Et c’est au cours de cette nuit d’été inédite qu’elle rencontre Ezra, jeune voyageur marginal qui lui prend la main et va la guider durant tout le festival… Le temps d’une soirée, ses peurs s’envolent, et son cœur pour la première fois vibre d’un sentiment nouveau et puissant. Soudain un orage violent éclate et disperse la foule dans un mouvement de panique. Léonie est brutalement séparée d’Ezra. Elle tombe et, impuissante, se recroqueville sur elle-même dans la boue avant d’être piétinée. Léonie sort de cette épreuve, anéantie.

Avis

Léonie est atteinte d’une maladie qui lui fait perdre progressivement la vue. Elle ne prend aucun risque pour ne pas se blesser. Mais quand sa meilleure amie veut la faire sortir de sa zone de confort et lui offre un billet pour aller à un festival de musique, elle hésite. Une fois sur place, elle tombera amoureuse de son accompagnateur et c’est réciproque. Cela dit, les choses tournent mal.

Je ne sais pas comment vous parler de cette lecture. Dès les premières pages, j’ai ressenti un sentiment de malaise car je n’arrivais pas à me faire au style d’écriture de l’auteure. Une plume qui se veut poétique mais qui mélange les niveaux de langues et cela m’a profondément perturbée. On peut passer d’une phrase écrite dans un registre plutôt soutenu à un dialogue avec un langage très familier. Il y avait un contraste entre l’histoire, les dialogues et la narration. Le tout formait un mélange déroutant qui m’a décochée de ma lecture.

J’ai pourtant essayé de me concentrer sur l’histoire qui est sympathique: le coup de foudre de deux jeunes adolescents sur fond de musique et de légendes. Mais même là, j’ai trouvé qu’il y avait des passages étranges et surréalistes que je ne comprenais pas. Il y avait des éléments qui faisaient perdre au récit sa crédibilité: les personnages sont tantôt en train de parler un langage familier, tantôt en train de se lancer dans des tirades théâtrales qui n’avaient pas forcement de sens, dans l’ensemble.

De plus, la relation entre Léonie et Ezra a démarré trop vite. Je sais que le coup de foudre existe mais ici j’ai trouvé les réactions de ces deux adolescents disproportionnées. À titre d’exemple, Léonie s’arrête presque de s’alimenter parce que Ezra lui manque, jusqu’à mettre en danger sa santé déjà fragile. Finalement, entre incompréhension et écriture déconcertante, je n’ai pas pu apprécier ma lecture.

Un roman plutôt surréaliste qui ne m’a malheureusement pas séduite: Je n’ai pas pu m’attacher aux personnages, j’ai trouvé que l’histoire manquait de crédibilité et que la plume de Cathy Berna était déroutante. Ropero trouvera sûrement son public mais cette lecture n’était pas pour moi.

Djihane S.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s