Goodnight, I love you, tome 1

Titre:  Goodnight, I love you, tome 1
Auteur: 
John Tarachine
Traducteur: 
Éditeur: 
Akata
Nombre de pages:
 160
Catégorie: 
Josei
Parution :
13/10/2018

Résumé

Pour répondre aux dernières volontés de sa mère décédée, Ozora, étudiant japonais, s’envole pour l’Angleterre avec une lourde tâche : annoncer à ses anciens amis londoniens la mort de cette-dernière. À l’occasion de ce voyage forcé en Europe, il découvrira tant de choses, à commencer par le secret de son frère, parti vivre en France il y a quelques années. Réalisant alors qu’il ignorait tout du passé de sa propre famille, Ozora débute une quête identitaire, de pays en pays, de rencontre en rencontre…

Avis

Ozora, un étudiant japonais qui va en Angleterre pour respecter les dernières volontés de sa mère. Ce qu’il pensait être un voyage rapide va se transformer en une quête durant laquelle il va découvrir les secrets de sa famille, notamment ceux de son frère qui a quitté le cocon familial, il y a quelques années et ceux de sa mère.

Le début de ma lecture ne fut pas très agréable car j’attendais que l’histoire démarre réellement et je n’ai pas été séduite par les dessins et le style graphique de John Tarachine. Son coup de crayon peut paraître parfois brouillon et pas assez précis. J’ai tendance à préférer les dessins où les profils et les expressions des personnages sont plus marqués et plus expressifs. Toutefois, cela ne m’a pas empêchée d’apprécier ma lecture car ce qui compte pour moi c’est l’histoire. A titre d’exemple, j’aime beaucoup L’enfant et le maudit, même si au départ, son style graphique m’a rebutée.

Heureusement que je ne me suis pas arrêtée aux dessins car au fur et à mesure que l’histoire avançait, elle gagnait en profondeur. Le deuil d’Ozora et sa volonté de respecter les consignes de sa mère m’ont beaucoup touchée. Et ce voyage que sa mère voulait qu’il entreprenne, c’était une manière pour elle de l’inciter à s’ouvrir au monde. Choc culturel, choc après la révélation de son frère, Ozora expérimentera la notion de tolérance.

Malgré le fait que j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire et que je n’ai pas été séduite par le style graphique de John Tarachine. J’ai bien aimé Goodnight, I love you parce qu’il véhicule de belles valeurs et l’histoire d’Ozoro, ses expériences, m’ont touchée. Je lirai donc la suite de cette série en 4 tomes.

Djihane S.

Publicités

3 réflexions sur “Goodnight, I love you, tome 1

  1. « Malgré le fait que j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire et que je n’ai pas été séduite par le style graphique de John Tarachine. J’ai bien aimé Goodnight, I love you parce qu’il véhicule de belles valeurs et l’histoire d’Ozoro, ses expériences, m’ont touchée. Je lirai donc la suite de cette série en 4 tomes. » Pareil de mon côté

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Bilan lectures octobre 2018 | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s