Dumplin’ (Film)

Synopsis

Une adolescente en surpoids vit avec sa mère ancienne reine de beauté. Lorsqu’elle rencontre le jeune Bo, elle se met à douter et à remettre en cause son apparence.

Bande annonce

Avis

Dumplin’ est l’adaptation du roman du même nom de Julie Murphy. Je l’ai dans ma pile à lire mais je ne l’ai pas encore lu. Après avoir vu le film, j’espère pouvoir y remédier.

Lorsque j’ai lu le résumé du film sur Allo ciné, je me suis rendue compte qu’il n’était pas totalement vrai: « Une adolescente en surpoids vit avec sa mère ancienne reine de beauté. Lorsqu’elle rencontre le jeune Bo, elle se met à douter et à remettre en cause son apparence. »

Dans le film, Willowdeen connait déjà Bo parce qu’elle travaille avec lui dans un fast food. Deux déclics vont la pousser à entreprendre un projet fou et de douter un poil d’elle. La découverte d’un rêve demeurait secret de sa défunte tante qu’elle adorait et celle de l’intérêt de Bo pour elle.

Willowdeen m’a touchée en plein cœur et son histoire m’a émue aux larmes. Elle a toujours été assez délaissée par sa mère qui courrait les concours de beauté plus jeune et maintenant qu’elle ne peut plus y participer, elle fait partie du comité d’organisation. Je ne doute pas que sa mère puisse l’aimer mais parfois il ne suffit pas de ressentir le sentiment, il faut le montrer. Un adolescent a besoin de savoir que ses parents l’approuvent et l’aiment. Willowdeen avait l’impression que sa mère avait honte d’elle à cause de surpoids, elle la reine de beauté.

J’ai trouvé très courageux de la part de Willowdeen de se lancer dans le projet de participer au concours de beauté le plus prestigieux de sa ville. Elle bouscule tous les stéréotypes et donne le courage à trois autres filles qui ne rentrent pas dans les catégories de l’image qu’on a d’une reine de beauté à s’inscrire. Au cours de route, elle va douter, elle va rejeter des personnes qui la soutiennent mais je ne l’ai pas jugée pour cela. Je la comprends totalement. Les gens ne se rendent pas compte à quel point il est difficile d’habiter un corps qui ne correspond pas aux canons de beauté traditionnels. Ceci est d’autant plus difficile à l’adolescence.

Danielle Macdonald est une actrice incroyable, je la découvre dans ce rôle et je l’ai trouvée magnifique. Elle a donné un visage et une voix à Willowdeen mais aussi à toutes les rondes qui ont en marre d’être rejetées. Un très beau message d’espoir est délivré à travers elle et ses complices dans le film. Soyez qui vous voulez être sans vous souciez du regard des autres. Dumplin’ est un excellent film qui coupe la tête à la grossophobie qui pollue nos sociétés. J’ai pleuré, j’ai ri, j’ai adoré.

Djihane S.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s