Reincarnation Blues

Je tiens à remercier les éditions Bragelonne pour cette lecture.

Titre: Reincarnation Blues
Auteur: Michael Poor
Éditeur: 
Bragelonne 
Traducteur: 
Cédric Degottex
Parution : 
16/01/2019
Catégorie:
science-fiction
Nombre de pages: 
416

Résumé

Dix mille vies pour atteindre la perfection. Et, entre chacune de ses réincarnations, Milo s’abandonne avec délice aux bras de la Mort… une jolie brune qui s’appelle Suzie. Milo tente de marquer des bons points pour ne faire qu’un avec le Grand Tout, mais il échoue lamentablement. Hélas, il n’a plus que cinq tentatives pour échapper au néant et retrouver Suzie pour de bon… L’heure est grave et le moment est venu de prouver que toutes ces expériences lui ont enseigné quelque chose d’essentiel – sur lui-même et sur le monde.

Avis

Milo est une très vieille âme humaine, il s’est déjà réincané tant de fois. Malgré tout, Milo sait qu’il ne peut pas se réincarner indéfiniment. Il a dix mille vies pour atteindre la perfection et ainsi fusionner avec l’Âmeultime. Entre chaque vie, il retourne dans l’au-delà où il retrouve l’amour de sa vie Suzie, qui n’est autre que la mort elle-même.

La quatrième de couverture m’avait attirée car elle m’a fait penser au roman Les quinze premières vies d’Harry August de Claire North ou encore à l’ambiance du film L’Étrange Histoire de Benjamin Button. J’étais loin d’imaginer me plonger dans un univers aussi psychédélique que celui de Reincarnation Blues. La quête de Milo pour atteindre l’Âmeultime et de garder auprès de lui Suzie fait voyager le lecteur dans l’au-delà et dans ses vies réincarnées, à travers des époques différentes: passé, présent ou futur.

La plume de l’auteure est à la fois poétique et imprégnée d’un brin de folie. L’imagination de Michael Poor est si fertile, qu’il m’arrivait parfois de m’y perdre. L’auteur use d’humour noir pour nous décrire l’absurdité de la vie et cela donne des situations complètement loufoques, limite « WTF ». J’avoue que parfois c’en était trop pour mon petit cerveau et je n’ai pas pu apprécier toutes les vies de Milo mais ce qui est paradoxal est que je n’ai pas pu m’empêcher d’aimer ma lecture: je me suis attachée à Milo, à Suzie et à leur histoire d’amour déjantée et c’est cela qui a fait que j’ai beaucoup aimé ce livre. Grâce aussi à l’originalité de ce texte. Sans oublier toute une galerie de personnages loufoques.

Reincarnation Blues est un ovni psychédélique qui nous embarque dans un univers totalement décalé. La plume poétique, teintée  de folie et d’humour noir de Michael Poor a fait disjoncter mon cerveau parfois mais cela ne m’a empêchée de m’attacher à Milo et à Suzie, la mort elle-même. Entre la quête de la perfection, de l’amour et l’absurdité de la vie humaine, l’auteur nous livre un texte original et unique que j’ai beaucoup aimé découvrir.

Djihane S.

« Aimer quelqu’un, c’est vivre dans le paradoxe au quotidien: être près de l’être aimé, c’est se sentir faible et fort à la fois, avoir envie de rire et de pleurer, de s’habiller et de se déshabiller, de l’engloutir comme un paquet de chips au fromage et de le préserver pour l’éternité. »

Publicités

3 réflexions sur “Reincarnation Blues

  1. Pingback: Bilan lectures janvier 2019 | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s